RMC Sport

Affaire de la sextape: Cissé en veut un peu à Valbuena

Ecarté de toute poursuite dans l’affaire du chantage à la sextape actuellement jugée, Djibril Cissé en veut à Mathieu Valbuena de ne pas l’avoir averti d’avoir déposé plainte.

Djibril Cissé ne figure pas parmi les personnes concernées par le procès de l’affaire du chantage à la sextape, actuellement jugée par le tribunal correctionnel de Versailles. Mais le nom de l’ancien attaquant d’Auxerre a été plusieurs fois cité, notamment par Mustapha Zouaoui, poursuivi pour tentative de chantage, contre qui l’ancien international français va porter plainte.

Sur plateau de L’Equipe, Cissé, écarté de toutes poursuites en 2021, a aussi confié en vouloir un peu à Mathieu Valbuena, victime présumée. Le 13 octobre 2015, le joueur passé par l’OM avait été interpellé et placé en garde à vue avant d’être libéré. Il avait été mis en examen en février 2016 mais avait été dédouané par deux des principaux accusés.

Les enquêteurs cherchaient à connaître son éventuelle implication dans le dossier. Cissé avait prévenu son ancien coéquipier qu’une vidéo de lui circulait, sans intention de le faire chanter. S’il n’a pas été inquiété par la suite, Cissé regrette que Valbuena ne l'ait pas prévenu qu’il allait porter plainte.

"Sur quelques points, oui (il lui en veut, ndlr), confie-t-il. Moi, on m’appelle. Je prends le temps de le prévenir, de faire attention. J’attendais la même chose de lui. Qu’il me dise ‘Djibril, j’ai porté plainte’. Ça (porter plainte), ce n’est pas un problème. Par contre, que l’on vienne me chercher à 5h40 du matin chez moi comme si j’étais le plus grand bandit ça, ça me dérange. Il aurait pu me prévenir : ‘avec mon avocat on a porté plainte, on met les deux avocats en relation, on appelle la police’. Il ne m’a pas prévenu qu’il avait porté plainte."

L’affaire de la sextape, pour laquelle 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d’amende ont été requis contre Karim Benzema, pourrait connaître son jugement dès ce vendredi.

NC