RMC Sport

Clapping, tifos, larmes et chants: les vibrants hommages de Montpellier à Loulou Nicollin

Montpellier s’est imposé contre Caen (1-0) pour son premier match à domicile depuis le décès de Louis Nicollin. Durant toute la rencontre, le club héraultais a rendu hommage à Loulou, l’homme qui a tant fait pour ces couleurs. Retour sur une soirée chargée en émotion à La Mosson.

Il aurait aimé ça. Ce samedi, Montpellier a commencé sa saison 2017-2018 par une victoire contre le Stade Malherbe de Caen (1-0). Louis Nicollin, décédé le 29 juin dernier, était quand même un peu là pour accompagner le MHSC. Le club héraultais voulait honorer la mémoire de son emblématique dirigeant pour son premier match de championnat sans lui. Il l’a fait de bien belles manières.

Minute de silence, banderoles, maillots spéciaux et tifo

Les hommes de Michel Der Zakarian se sont présentés avec des maillots noirs floqués au nom de Loulou. Dans les tribunes, les supporters ont partagé leur tristesse et leur affection pour le dirigeant. Ils ont respecté une minute de silence émouvante avant le coup d’envoi.

Dans les tribunes, des draps noirs et des banderoles ont été étendus. "Merci Loulou", "Nous ne t’oublierons jamais", pouvait-on lire. Un tifo représentant Louis Nicollin avec quelques hommes qui ont écrit l’histoire du MHSC a également été déployé. Laurent Nicollin, fils et successeur de Louis, n’a pu retenir ses larmes.

Un but historique dédié à un président unique

En trouvant la faille de la tête, le vétéran Souleymane Camara est devenu le meilleur buteur de Montpellier en Ligue 1 (48 réalisations). Une performance admirable mais secondaire ce samedi soir. Camara et tous les Montpelliérains se sont réunis pour célébrer ce but en pointant le ciel du doigt. "C’était une belle soirée. On avait envie de faire un bon match et de bien jouer pour le président. J’avais envie de marquer pour lui", a confié le buteur.

74e minute : "Loulou, Loulou…"

Nouveau moment intense à la 74e minute : La Mosson s’est levée et a applaudi pour Loulou, disparu le 29 juin alors qu’il fêtait son 74e anniversaire. Les "Loulou, Loulou" ont alors résonné dans toute l’enceinte. La Paillade a répondu présente pour saluer celui qui a rebâti ce club dans les années 1970 et l’a conduit jusqu’au sommet, avec comme apothéose le titre de champion de France en 2012 et cette première – et jusqu’à présent unique – participation à la Ligue des champions.

Un clapping spécial pour "Lou !"

Dans les dernières minutes du match, Caen a poussé pour égaliser. Et Montpellier a plié, tangué, mais n’a pas cédé, malgré une dernière occasion brûlante. C’est bien le MHSC qui l’a emporté. Laurent Nicollin, entouré de ses joueurs, a alors pu faire un tour d’honneur avec un portrait géant de son père. Ensemble, ils ont pu faire un lâcher de ballons aux couleurs montpelliéraines. La Mosson a rendu un dernier hommage à Louis Nicollin avec un clapping spécial : les spectateurs, les joueurs et les dirigeants ont rythmé leurs applaudissements au son de "Lou !", "Lou !", "Lou !"…

A lire aussi >> OL-Strasbourg: des banderoles pour Gonalons, Lacazette et Tolisso

A lire aussi >> Ligue 1: Mariano commence par un doublé, Montpellier salue Loulou

Nicolas Bamba