RMC Sport

Clermont-Brest: l’affaire Slimani-Gastien mise en instruction par la LFP

Lors du match de Ligue 1 entre Clermont et Brest (1-3) dimanche dernier, Islam Slimani a accusé Johan Gastien de l’avoir traité de "sale arabe". Des propos démentis par le Clermontois. En attendant la résolution de cette affaire, la commission de discipline de la LFP a décidé de placer ce dossier en instruction.

Le dossier impliquant Islam Slimani et Johan Gastien n’est pas clos. Durant la rencontre entre Clermont et Brest (1-3) dimanche, le buteur algérien s’est plaint auprès du quatrième arbitre d’avoir été visé par des paroles racistes et traité de "sale arabe" (il dira avoir été traité de "sale blédard" en zone mixte) de la part du milieu de terrain clermontois. Les deux hommes avaient eu un début d'explication tendu sur la pelouse à la fin de la rencontre.

Johan Gastien s’est défendu d’avoir tenu de tels propos et accuse Slimani de propager des mensonges à son sujet: "Ce qui me rassure, c'est qu'il y a mes collègues de Brest à côté, qui disent qu'il n'est pas très net non plus. Moi, je suis tranquille dans ma peau. Je ne lui ai pas dit "sale arabe", jamais de la vie je ne dirais ça." En attendant la conclusion de cette affaire, la commission de discipline de la LFP a décidé de mettre le "dossier en instruction". L’Algérien a lui écopé d’un match de suspension pour une accumulation de cartons jaunes.

Brest et Clermont prennent position

Chaque club concerné a décidé de défendre son joueur. Les Brestois se sont positionnés contre "toutes les formes de discrimination ou de racisme et ne saurait accepter de tels dérapages. Le Stade Brestois se met dorénavant à la disposition des instances et demande à la Commission de discipline de faire la lumière sur ces faits." Tout en assurant apporter son "soutien à Islam Slimani".

À Clermont, on n’imagine pas le milieu avoir tenu ces propos et s’est "associé à Johan Gastien qui dément formellement avoir tenu les propos rapportés par Islam Slimani." De son côté, le membre du staff de Brest Bruno Grougi a donné son avis à la Montagne: "Je connais Johan, on a joué ensemble. Je ne crois pas qu’il puisse dire ça. Mais je ne veux pas non plus condamner mon joueur sans avoir entendu les bandes sons. Tout cela est regrettable."

JO