RMC Sport

Coronavirus: la LFP assure que l'arrêt de la Ligue 1 n'est pas envisagé

Contrairement à ce que demande le président du FC Nantes, Waldemar Kita, l'arrêt de la Ligue 1 en raison du coronavirus ne fait pas partie des hypothèses étudiées par la LFP. Didier Quillot et Nathalie Boy de la Tour ont fait le point sur la situation ce mercredi.

Suspendre la Ligue 1 n’est pas envisagé et ne l’a jamais été. Lors d’une conférence de presse ce mercredi, Didier Quillot et Nathalie Boy de la Tour, respectivement directeur général exécutif et présidente de la Ligue de football professionnel, se sont exprimés sur l’épidémie de coronavirus et ses possibles conséquences sur le football français. Si les rencontres de Ligue 1 et Ligue 2 se dérouleront à huis clos jusqu’au 15 avril, l’arrêt de ces championnats ne fait pas partie des hypothèses étudiées, contrairement à ce que demande le président du FC Nantes, Waldemar Kita.

"Jouer à huis clos est un moindre mal"

"On n’y a pas pensé un seul instant. Notre responsabilité d’organisateur de la compétition est de conduire la compétition à son terme avec un souci d’équité. C’est pour cela qu’il faut que tous les matchs se jouent à huis clos et, autant que faire se peut, tous en même temps pour que la compétition aille à son terme dans le respect de l’équité", a indiqué Didier Quillot. Nathalie Boy de la Tour a précisé que la Ligue suivait "les recommandations des autorités publiques, et notamment du ministère des Sports, qui ne parle pas d’arrêt mais éventuellement de reports, en privilégiant surtout le huis clos".

"Pour notre discipline, compte tenu des calendriers extrêmement chargés qui sont les nôtres, jouer à huis clos est un moindre mal. (...) Nous nous devons d'anticiper tous les scénarios catastrophes. L'un d'eux serait d'avoir plusieurs clubs dont les équipes seraient touchées en grand nombre par le virus, cela nous obligerait à reporter les matches", a-t-elle souligné.

La France ne suit donc pas l’exemple de l’Italie, où le gouvernement a décidé de suspendre toutes les compétitions sportives jusqu’au 3 avril prochain, y compris la Serie A. En Espagne, tout le football est à l’arrêt depuis ce mercredi, à l’exception des deux ligues professionnelles (LaLiga Santander et LaLiga Smartbank).

>> Le sport impacté par le coronavirus, suivez toutes les informations en direct

RR avec AT