RMC Sport

Coronavirus: les clubs de Ligue 1 n’auront pas de dérogation pour s’entraîner

Invité de Bourdin Direct dans la Matinale de RMC, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a indiqué que les clubs de Ligue 1, et plus généralement les athlètes de haut niveau, n’auront pas le droit à une dérogation aux règles de confinement afin de pouvoir s’entraîner.

L’épidémie de coronavirus en France a provoqué l’arrêt de nombreux secteurs d’activité depuis le début du mois de mars. Le sport n’est évidemment pas épargné par cette crise sanitaire doublée d’une crise économique naissante. La volonté de la majeure partie des clubs de Ligue 1 est toutefois portée sur la reprise et la fin du championnat et des compétitions européennes. Dans cette optique, un retour prochain à l’entraînement pour les joueurs de Ligue 1, afin de reprendre au plus tôt le championnat de France, aurait pu être envisagé.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

"Les sacrifices demandés aux Français sont énormes"

Interrogé ce mardi, sur RMC et BFMTV dans Bourdin Direct, sur une éventuelle dérogation aux règles de confinement pour les clubs de Ligue 1 afin de s’entraîner, notamment par groupes de deux joueurs, Olivier Véran a écarté cette possibilité. "Cela ne correspond pas aujourd’hui aux critères fixés (pour le confinement), a tranché le ministre des Solidarités et de la Santé. Je comprends les footballeurs et les athlètes mais cela fait partie des sacrifices demandés à la population. Les sacrifices quotidiens demandés aux Français sont énormes." Relancé sur la question des athlètes de haut niveau et leurs conditions actuelles d’entraînement, Véran a toutefois précisé qu’il "en discuterait en collégialité avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu."

Président du Paris FC, Pierre Ferracci avait indiqué la semaine passée que la Ligue avait évoqué lors d’une réunion une possible demande de dérogation au confinement pour s’entraîner. Une information démentie par RMC Sport. Selon nos informations, la Ligue n'a jamais envisagé une telle demande. La sortie du président du Paris FC était plus liée à une incompréhension lors de la réunion téléphonique du bureau de la Ligue. Celle-ci s'était déroulée en milieu de semaine dernière avec une cinquantaine de personnes en conf call, et notamment des représentants des Fédérations et de la Ligue autour de Roxana Maracineanu. Et ce, avant que le report des JO de Tokyo soit officiel. La ministre des Sports avait évoqué alors une éventuelle dérogation pour l’entraînement pour les sportifs olympiques dans des conditions très strictes. A aucun moment, la Ligue de football n'avait demandé ou même discuté une dérogation identique. Un participant avait juste posé une question sur la durée de réathlétisation des joueurs quand la date d’une éventuelle reprise pourrait être envisagée.

MI