RMC Sport

Coronavirus: les départs de Neymar et Thiago Silva au Brésil inquiètent le PSG

Les départs de Thiago Silva et Neymar au Brésil pendant le confinement suscitent de l'inquiétude au PSG qui craint notamment que leurs joueurs soient placés en quatorzaine en France à leur retour si la situation s'aggrave dans leur pays natal.

Avec l'arrêt des compétitions, des entraînements et le confinement imposé par le gouvernement français, Thiago Silva et Neymar ont choisi de rentrer au Brésil, leur pays natal. Le PSG respecte cette décision qui relève du cadre privé. La priorité a été donnée aux joueurs de suivre drastiquement le programme d'entraînement avec relevés GPS à la clé pour vérifier que les exercices soient bien accomplis. 

Les départs des deux stars brésiliennes suscitent tout de même une certaine inquiétude en interne. Le club estime que ses joueurs auraient bénéficié d'un meilleur suivi médical en France en cas de test positif au Covid-19, même s'ils bénéficieraient d'une prise en charge très haut de gamme au Brésil au regard de leur situation financière. Selon nos informations, le PSG craint surtout les conditions de retour de son capitaine et de son attaquant. 

En quotorzaine à leur retour?

Alors que le Brésil est pour le moment moins touché que la France par l'épidémie du coronavirus, la crise devrait s'intensifier dans les prochaines semaines, selon les scientifiques. Si tel était le cas, les personnes quittant le Brésil vers l'étranger pourraient alors devoir respecter une période quatorzaine à leur destination. Ce risque plane donc au-dessus de Thiago Silva et Neymar à leur retour en France. Ce qui mettrait le PSG dans l'embarras alors que le calendrier s'annonce surchargé à la reprise des compétitions en raison de l'énorme retard pris après les suspensions des championnats et coupes européennes. 

A titre d'exemple, les joueurs du club chinois de Wuhan, club de la ville où le coronavirus s'est déclaré, ont été placés à l'isolement à leur retour en Chine cette semaine après avoir passé un mois et demi en Espagne, où le virus s'est largement propagé. 

dossier :

Neymar

NC avec Mohamed Bouhafsi