RMC Sport

Dijon: le discours musclé de Ndong après la défaite à Lorient

Très remonté après la défaite à Lorient mercredi (3-2), Didier Ndong a poussé un coup de gueule contre l'attitude de son équipe. Pour pouvoir espérer le maintien, le milieu de terrain espère "une remise en question" de la part de ses coéquipiers.

"Les mots sont forts." Didier Ndong l’a reconnu après son discours musclé devant les médias après la défaite à Lorient ce mercredi soir (3-2). En conférence de presse d’après match, le milieu de terrain était très remonté après la deuxième période indigeste de son équipe au Moustoir, qui les a amenés à la défaite dans les deniers instants face à Lorient.

"En Ligue 1, on ne peut pas jouer 10 minutes, c’est 90 minutes, alerte Didier Ndong. Donc si vous rentrez dans un match capital face à un concurrent direct pour ramener les trois points, à l’extérieur et qu’on joue que dix minutes… Cela va être très compliqué, sur les 80 minutes de jeu qui reste", a décris l'ancien Merlu avec nervosité.

"Il faut une remise en question totale"

Un coup de gueule envers l'attitude de ses coéquipiers, car "le problème ne vient pas du coach mais de toute l’équipe, et je pense qu’aujourd’hui nous n’avons pas respecté le football", a pesté Ndong. Le joueur gabonais critique surtout l’attitude des Dijonnais sur le terrain, dans la lutte pour le maintien: "On a fait un non-match, surtout dans la position dans laquelle nous sommes, donc montrer ces valeurs-là, ce n’est pas normal. Il faut une remise en question totale de chacun d'entre nous parce que ce n’est pas un problème de staff, ni de coach".

"Je ne sais pas qui on va battre"

Selon lui, "c’est un problème d’envie personnelle. Et si on ne vient pas avec cette envie dans un match pour le maintien face à Lorient qui est dernier du classement, et qui ont eu 14 joueurs atteints par le covid, cela ne vas pas. Si on continue de jouer comme on a joué là, je ne sais pas qui on va battre", conclue tristement le joueur du club dijonnais, actuellement 18e qui compte un point d’avance sur les deux derniers, Lorient et Nîmes.

Ndong a par ailleurs déjà en tête le prochain déplacement à Lille, dimanche prochain à 17 heures, où il faudra "sortir le bleu de chauffe, car nous sommes déjà en danger".

ALR