RMC Sport

Dugarry : "Diarra ? Le double discours ne me plait pas"

Dans « Team Duga » ce mardi sur RMC, Christophe Dugarry a de nouveau fustigé le comportement de Lassana Diarra vis-à-vis de l’OM. Sur BeIN Sports la veille, le milieu international avait déclaré avoir été « pris en otage » par le club marseillais.

« Trahi », « Pris en otage »… Lassana Diarra a utilisé des mots forts lundi dans son intervention sur BeIN Sports pour décrire le comportement de l’OM vis-à-vis de lui ces derniers mois. L’épilogue d’un long feuilleton qui avait pris fin en février, avec la résiliation du contrat qui liait le milieu de 31 ans (34 sélections) au club phocéen. Ce mardi, Diarra a par ailleurs annoncé par communiqué avoir réglé son contentieux avec le Lokomotiv Moscou, pour lequel il avait été condamné à une amende de 10 millions d’euros.

A lire aussi >> Lassana Diarra a réglé son conflit avec le Lokomotiv... et renonce à rejouer au plus haut niveau

« Le double discours ne me plait pas »

Très critique concernant le comportement adopté par le joueur depuis plusieurs mois, Christophe Dugarry a répété son incompréhension sur le « cas Diarra » ce mardi dans Team Duga sur l’antenne de RMC. « Je ne suis pas surpris. Il dit : "Prendre en otage". Tu te rends compte les mots ? Il avait deux ans et demi de contrat. On voit que ce garçon aime le foot (ironique), a commenté Dugarry. Il a dit qu’il ne rejouerait pas d’ici la fin de la saison. C’est dire s’il aime le foot. J’ai toujours trouvé bizarre l’affaire du seing privé. Un contrat, il y a des clauses. Ça ne marche pas. »

« Le double discours ne me plait pas, poursuit l’ancien attaquant des Bleus. Il dit : "J’adore l’OM, j’adore les supporters". Ça fait dix mois qu’il veut partir. S’il y a un problème avec l’argent, avec son contrat, avec l’amende, tu le dis et tu t’en vas. Mais ne fais pas le cinéma à la fin en disant que tu as été pris en otage. Il n’avait qu’à faire les choses différemment. S’il y en a un qui t’a pris en otage, c’est ton agent. Ce n’est pas la faute de l’OM, même si le club s’est mal comporté. Mais ne nous fais pas le cinéma depuis dix mois, alors que tu n’as qu’une envie, c’est de te casser. »

A lire aussi >> Lassana Diarra: "Personne ne me fait de cadeau"

la rédaction