RMC Sport

Dugarry explique pourquoi Rabiot prend plus de plaisir en sentinelle

Adrien Rabiot & Sofiane Hanni

Adrien Rabiot & Sofiane Hanni - AFP

En l'absence de Thiago Motta, Adrien Rabiot se voit confier le poste de n°6 au PSG. Et ça fonctionne assez bien ces derniers temps, comme l'observe Christophe Dugarry. Et d'après le membre de la Dream Team, c'est parce que le jeune international français est différent de Thiago Motta dans ce rôle de sentinelle.

Ce fut l'un des sujets de crispation au PSG: Adrien Rabiot, l'enfant du club, rechignait à évoluer devant la défense, en n°6. Ce désamour pour ce poste appartient peut-être au passé. Car le milieu de terrain évolue de plus en plus en sentinelle, a fortiori quand Thiago Motta est blessé comme en ce moment. Et l'expérience est concluante car, d'après Christophe Dugarry, Rabiot a su s'adapter.

Avec Verratti à ses côtés, Rabiot peut se projeter

"Aujourd'hui, Rabiot en n°6, ce n'est pas le même que Thiago Motta en n°6", note Duga, qui explique: "Je pense que Rabiot prend beaucoup plus de plaisir parce qu'il peut quand même se permettre de monter et de participer au jeu. Il a une compensation qui se fait notamment par Verratti. Je trouvais que quand Thiago Motta était en n°6, lui était vraiment en sentinelle, et lui ne se projetait jamais. Rabiot devait se dire qu'il devait jouer en sentinelle comme Thiago Motta, c'est-à-dire en restant devant la défense. Et ça, ça ne lui plaisait pas. Il a envie de se projeter."

L'évolution réussie d'Adrien Rabiot en n°6 est aussi liée à l'organisation de l'entrejeu parisien. Christophe Dugarry observe: "Je trouve qu'il a à nouveau un équilibre avec ce milieu du terrain qui lui permet de faire plus de choses que d'être simplement une sentinelle. (...) Ce qui fonctionne bien, c'est la relation avec Verratti: quand l'un se projette, l'autre attend."

A lire aussi >> L1: quatre équipes à cinq buts ou plus, une 12e journée historique

A lire aussi >> PSG: Aurier explique pourquoi son transfert au Barça a avorté

N.B