RMC Sport

Incidents Nice-OM: la réponse cinglante d'Aulas à l'adjoint au maire de Marseille

Jean-Michel Aulas n'a pas apprécié de voir l'OL être cité par l'adjoint au maire de Marseille concernant les sanctions dont ont écopé l'OM et Nice, après les violents incidents qui ont conduit à interrompre le match. Le président lyonnais à répondu dans un tweet.

"Merci de ne pas nous utiliser comme contre-feu, cela ne vous honore pas en tant qu’élu de la République": voici la réponse de Jean-Michel Aulas à l’adjoint au maire de Marseille en charge des sports. Ce dernier, n’ayant pas apprécié les sanctions infligées par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) mercredi soir concernant les incidents entre Nice et l'OM, a fait référence aux sanctions après Bastia-OL en 2017.

"Je prends acte de la décision prise par la LFP même si je m'attendais à mieux pour l'OM. Nos joueurs sont blessés, le terrain est envahi, les conditions sécuritaires ne sont pas réunies.. et malgré cela, on doit rejouer le match. Ah j'oubliais, nous ne sommes pas l'OL", a écrit l’adjoint au maire sur son compte twitter. Ce à quoi le président lyonnais a donc répondu sans retenue.

Des échanges qui ne manqueront pas d’attiser la rivalité entre les deux olympiques. Le match aller est prévu le week-end du 21 novembre au Groupama Stadium de Lyon.

Perte de points, match à rejouer, Alvaro suspendu

La commission de discipline a rendu son verdict mercredi soir, après une longue réunion. Concernant le sort du match, arrêté à la 74e minute à 1-0 pour Nice, l'instance a décidé que la rencontre serait rejouée sur terrain neutre et à huis clos. L'OGC Nice est sanctionné sportivement par la commission de discipline de la LFP puisque les Aiglons écopent d'un retrait de deux points au classement, dont avec sursis. Nice écope également de trois matchs à huis clos, dont celui face à l'OM. Nice a déjà purgé un match à huis clos face à Bordeaux.

Concernant les décisions individuelles, deux joueurs de l’OM sont sanctionnés. Alvaro Gonzalez écope de deux matchs ferme de suspension. Dimitri Payet écope lui d’un match de suspension avec sursis. Le préparateur physique de l’OM, Pablo Fernandez, écope d’une suspension ferme jusqu’au 30 juin 2022. Les deux entraîneurs, Christophe Galtier et Jorge Sampaoli ne sont eux pas sanctionnés.

Après cet épisode, le football est de retour ce week-end: l’OM se déplace sur la pelouse de l’AS Monaco, samedi à 21h, Nice se rend à FC Nantes, dimanche à 17h.

Aris Djennadi