RMC Sport

L’anecdote de Thierry Henry sur sa frayeur face à Basile Boli à l’entraînement

En pleine préparation de la nouvelle saison de MLS, où il est le nouvel entraîneur de l'Impact de Montréal, Thierry Henry s'est confié ces derniers jours dans un entretien au média belge à Sport Magazine. Il s'est notamment souvenu de ses premiers pas de joueur à Monaco face à l'effrayant Basile Boli.

Nommé entraîneur de l'Impact de Montréal le 14 novembre dernier, Thierry Henry prépare la nouvelle saison de MLS avec l'équipe canadienne. L'occasion de faire ses preuves d'entraîneur à l'étranger, lui qui reste sur un échec avec l'AS Monaco en Ligue 1, où il a été débarqué la saison dernière après un peu plus de trois mois d'exercice. 

Dans un entretien accordé au média belge Sport Magazine, l'ancien attaquant a évoqué les changements de mentalité au cours des dernières années. "Quand j'étais jeune, les anciens nous rappelaient très vite à l'ordre quand on se la racontait, se souvient Thierry Henry. Si aujourd'hui, tu fais la même chose avec un jeune joueur, il y a la police qui vient te chercher (il rit)". Une confidence qui semble rappeler son passage sur le banc de l'AS Monaco. 

"J'ai fini l'entraînement en ne jouant plus qu'à une touche"

Meilleur buteur de l'histoire des Bleus, Thierry Henry a été formé sur le Rocher, où il a débuté sa carrière de joueur. "Je me rappelle toujours de cette scène avec Basile Boli. J'avais 18 ans, j'étais à Monaco et lors d'un entraînement, je fais feinte de frappe, puis petit pont à Basile, se remémore Henry. Quand j'ai voulu le passer, il a attrapé mon bras et avec un regard menaçant m'a dit: 'plus jamais tu me fais ça, sinon je te tue'. J'avais grandi avec Basile Boli que je voyais mettre des tacles incroyables. Je me suis dit, il va le faire. J'ai fini l'entraînement en ne jouant plus qu'à une touche (il rit). Et j'avais aussi Eric Di Meco, et Lilian Thuram en face de moi à l'entraînement, eux aussi je n'avais pas intérêt à les chambrer. Tutu, même quand il faisait des passes, il taclait, et il était dur, je n'ai jamais joué contre quelqu'un d'aussi dur, j'étais à bonne école."

Si la saison de MLS reprend fin février, Thierry Henry aura la possibilité d'ici là de travailler avec son groupe et de se préparer, loin aussi de la pression des championnats européens. Après avoir fini sa carrière de joueur aux Red Bulls de New York en 2014, la MLS donnera cette fois l'opportunité à Henry d'expérimenter ses idées et sa philosophie sur un banc de touche. 

dossier :

Thierry Henry

GL