RMC Sport

L’OM, le Mexique, le mercato : les réponses de Bielsa

Toujours tête basse mais accompagné d’un nouveau traducteur, Marcelo Bielsa, l’entraîneur de l’OM, a donné sa première conférence de presse ce jeudi à deux jours de la reprise de la Ligue 1 contre Caen, au Vélodrome.

La conférence de presse de Marcelo Bielsa, l’entraîneur de l’OM, était très attendue ce jeudi. L’Argentin, qui s’exprimait pour la première fois depuis la fin de saison dernière, est resté mesuré à 48 heures de la reprise de la Ligue 1 pour son équipe.

Pourquoi il est resté

« J’ai évalué le projet et il m’a paru convaincant. »

Son contrat

« Les termes du contrat ont été vus avec le président. Nous n’avons pas encore signé le document. (Attend-il la fin du mercato pour signer ?) J’ignore ce qu’il manque pour que ce soit officiel. (Une prolongation jusqu’en 2017 ?) C’est justement là-dessus qu’il faut voir encore… Ce sont des choses difficiles à expliquer. »

La sélection mexicaine

« Je n’ai parlé avec personne de la Fédération mexicaine. Cela démontre que c’est juste une hypothèse. Je ne parle pas des choses qui ne sont pas concrètes. »

Le mercato de l’OM

« Toutes les décisions qui ont été prises sur la venue des joueurs, l’ont été par le président du club (Vincent Labrune) et moi-même. Aucune décision n’a été imposée, ni par moi, ni par le président. Tout était consenti par les deux parties. (Veut-il d’autres joueurs ?) Je ne sais pas ce qui peut se passer. Le projet pour faire ce groupe a changé entre mai et juillet. Il a fallu s’adapter aux variations des possibilités économiques du club. Selon moi, le président a fait un effort énorme et a dédié beaucoup de temps et d’efforts pour résoudre des situations inattendues. »

Les arrivées de Diarra et Diaby

« Diarra et Diaby sont des initiatives du président. J’ai donné mon accord pour leurs arrivées. Tout d’abord, ils devront résoudre leurs soucis liés à leur inactivité et ensuite, s’adapter au plus vite au club. »

Le transfert avorté de Roncaglia

« Je me suis excusé directement avec Facundo Roncaglia. Nous avions pensé à la nécessité d’avoir un autre défenseur central. Mais j’ai changé ma position et j’ai trouvé qu’un latéral gauche était plus nécessaire. Comme on ne pouvait pas avoir les deux, j’ai donc opté pour un défenseur latéral gauche car c’est plus simple de remplacer un défenseur central. »

Les objectifs de l’OM

« Je ne m’en fixe aucun si ce n’est celui d’être concentré pour le premier match samedi contre Caen. »

Propos recueillis par Florent Germain à Marseille