RMC Sport

Le joli coup de Nice, Angers enchaîne, la frayeur Pajot… le débrief de la 28e journée

Wylen Cyprien

Wylen Cyprien - AFP

Après la victoire du PSG face à Nancy (1-0), la 28e journée de Ligue 1 a été marquée par le précieux succès de Nice à Dijon (1-0) qui permet aux Aiglons de revenir provisoirement en tête du championnat avec Paris et Monaco. A noter également ma quatrième victoire de rang d’Angers, vainqueur à Caen 3-2 et la blessure spectaculaire du Stéphanois Vincent Pajot lors d’un Bastia-Saint-Etienne (0-0) qui s’est terminé à dix contre dix.

Nice, quelle belle affaire !

Le PSG et Monaco mènent un train d’enfer, Pléa n’est plus là, Balotelli ne marque jamais à l’extérieur ? S’il était tentant d’enterrer les Niçois dans la course au titre, Wylan Cyprien, buteur décisif ce samedi à Dijon (0-1), s’est chargé de rappeler qu’il faut toujours compter sur les Aiglons dans la course au titre. Sur une longue ouverture d’Eysseric, le milieu azuréen n’a laissé aucune chance à Baptiste Reynet pour inscrire son 8e but personnel en L1 cette saison (69e). Si les joueurs de Lucien Favre ont été bousculés au stade Gaston-Gérard, ils sont repartis avec trois points qui leur permettent de revenir provisoirement en tête du championnat à égalité de points avec Monaco et le PSG. De bon augure avant d’accueillir Caen ce vendredi.

A lire aussi>> Cavani libère Paris, l’énorme poisse de Busin, Krychowiak trop discret… les tops et flops de PSG-Nancy

Saïd écœure les Messins

Gagner cinq points en deux jours, voilà l’improbable exploit qu’ont failli réaliser les Messins. Après avoir récupéré deux points dans l’affaire du jet de pétards face à Lyon, le club lorrain se dirigeait vers une précieuse victoire face à Rennes grâce à un nouveau but, le 5e en six matchs, de l'incontournable Cheick Diabaté (45e). C’était sans compter sur le mental des Rennais qui ont été récompensés de leurs efforts à la dernière minute du temps réglementaire grâce à un joli enchaînement de Wesley Saïd (90e). Ce nul 1-1 ne fait les affaires de personne et surtout pas des Messins (15e) qui restent menacés par la zone rouge.

Mounié frappe encore… Briand aussi

Guingamp a subi la loi de la révélation montpelliéraine, auteur de son 12e but de la saison ce samedi soir à la Mosson. Sur un tir de Sessegnon, l’attaquant béninois dévie le ballon dans les buts bretons d’une subtile talonnade (50e). Ce petit bijou de Mounié n’a pourtant pas permis au MHSC de l’emporter puisque Jimmy Briand y est allé, lui aussi, de son but à cinq minutes de la fin de la partie (85e). Cette 7e réalisation offre le point du match nul (1-1) à Guingamp.

Un nul, deux rouges et une énorme frayeur

Il y a des cartons rouges qui passent presque inaperçus par rapport à leurs conséquences. Celui écopé par le Bastiais Nicolas Saint-Ruf en fait partie. Juste avant la pause le défenseur corse a donné un violent coup de pied involontaire dans le visage du Stéphanois Vincent Pajot. L’état de santé de l’ancien Rennais, KO, a immédiatement suscité beaucoup d’inquiétude chez les acteurs de ce fade Bastia-Saint-Etienne (0-0). Evacué sur une civière vers l’hôpital de Bastia, l’ancien Rennais doit passer des examens médicaux. Cette rencontre était placée sous le signe des pieds trop hauts puisque c’est pour ce jeu dangereux sur El Kaoutari que Fabien Lemoine a lui aussi été expulsé (66e).

On n’arrête plus Angers

Equipe surprise de la saison passée, Angers revient en très grande forme. Et elle l’a encore démontrée à Caen (2-3). A l’issue d’une rencontre folle durant laquelle le SCO a pris l’avantage au tableau d’affichage, les Angevins, vainqueurs grâce à Toko Ekambi (5e), N’Doye (21e) et Mangani sur penalty (48e), ont signé leur cinquième succès de rang toutes compétitions confondues, la quatrième en L1. Angers qui était 19e et relégable au soir de la 21e journée fin janvier bascule dans la première partie de tableau (9e) avant de défier l’OM vendredi soir (20h45). Caen est 14e du championnat.

A lire aussi>> Malcom, Kamano, Gonalons, l’arbitre… les tops et flops de Bordeaux-OL