RMC Sport

"Le Vestiaire", spécial RC Lens: Clauss "s’autorise à croire" à l’équipe de France

Excellente surprise du début de saison, le latéral Jonathan Clauss frappe à la porte de l’équipe de France, dont il estime se rapprocher, comme il l’a expliqué dans l’émission du Vestiaire dédiée au RC Lens sur RMC Sport.

Auteur de plusieurs sorties brillantes avec Lens, dauphin du Paris Saint-Germain avant la 10e journée, Jonathan Clauss est l’un des joueurs les plus en vue dans ce début de saison de Ligue 1. Au point que certains supporters Sang et Or en sont venus à rêver de voir leur latéral droit appelé en équipe de France par Didier Deschamps. S’il n’a pas été de la dernière liste, celle de la victoire des Bleus en Ligue des nations, lui-même a le sentiment de se "rapprocher", comme il l’a révélé dans "Le Vestiaire".

"Tant mieux si ça se fait"

Dans l’émission, qui sera diffusée dimanche à 19h30 sur RMC Sport, après le déplacement de Lens à Montpellier, Clauss ne peut esquiver le sujet, pressé par ses coéquipiers, même s’il lève les yeux au ciel lorsqu’on lui pose la question. "Je n’ai pas regardé la sélection avec un pincement au cœur, pas du tout", a-t-il assuré, avant d’être coupé par les "Deschamps, Deschamps", du reste du vestiaire.

"Je ne vais pas commencer à faire le suceur et à dire "Allez, s’il vous plait", pas du tout, a-t-il poursuivi. On parle de moi pour l’équipe de France, je suis très content, tant mieux si ça se fait et si ça ne se fait pas, je pousserai comme je peux, mais toujours dans la bonne façon de le faire. Honnêtement, je ne pourrais pas dire si j’ai le niveau ou pas. Mais je me sens optimiste dans le fait que je me rapproche de ce que ceux qui sont devant moi font, donc je m’autorise d’y croire."

Une explosion sur le tard

Fin septembre, il avait déjà assumé son but d’atteindre les Bleus. "N’importe quel piston droit, aujourd’hui, peut avoir cet objectif-là, avait-il confié, même s’il avait affirmé ne pas avoir reçu de pré-convocation. Si personne ne l’a, ce n’est pas normal. Je ne me fixe pas d’objectif équipe de France, je ne me dis pas "il faut absolument que, il faut absolument que…". Ce qui compte, c’est d’être performant à Lens tous les week-ends. Je ne veux pas m’arrêter là, je veux encore être décisif, je veux mieux faire. Je veux essayer d’être le meilleur possible le plus longtemps possible."

À 28 ans, Clauss a explosé sur le tard. Après un passage infructueux au RC Strasbourg, il a dû s’exiler en Allemagne, où il a brillé entre 2018 et 2020 avec l’Arminia Bielefeld, qu’il a porté vers une montée en Bundesliga. En fin de contrat, il a été recruté par le RC Lens, s’engageant pour trois ans. Depuis le début de saison, il y brille, en prenant part à toutes les rencontres de Ligue 1, inscrivant un but et enregistrant trois passes décisives.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport