RMC Sport

Ligue 1: Aulas se paye aussi Quillot sur la gestion du coronavirus

Jean-Michel Aulas a multiplié les sorties médiatiques pour tenter de faire annuler la campagne 2019-20 de Ligue 1 en raison de l’épidémie de coronavirus. Critiqué pour son idée d’une saison blanche, le président de l’OL a aussi envoyé une salve à Didier Quillot, directeur général de la LFP.

Suspendue depuis vendredi, la saison de Ligue 1 reste dans le flou. Les clubs de l’élite comme la LFP ne savent toujours pas si le championnat de France pourra reprendre et s’achever en raison de l’épidémie de coronavirus. Si l’hypothèse d’arrêter le classement actuel reste une possibilité, Jean-Michel Aulas milite pour une annulation de toute la campagne 2019-20.

Aulas: "Jeudi soir, Quillot ne voulait pas arrêter la L1"

Violemment critiqué par Jacques-Henri Eyraud et d’autres dirigeants de Ligue 1 pour son idée de saison blanche, le patron de l’OL a également subi les foudres de la LFP via Nathalie Boy de la Tour et Didier Quillot. Le président rhodanien n’a pas manqué de leur répondre sur les réseaux sociaux.

Après avoir d’abord réagi à la sortie de la présidente de la Ligue, Jean-Michel Aulas a aussi taclé le supposé double discours du directeur général de la LFP.

"Didier jeudi soir tu ne voulais pas arrêter la L1 car cela aller coûter 170 millions d'euros", a lancé le président de l’OL à l’attention de Didier Quillot.

Priorité au terrain pour Quillot

Invité de l’Intégrale Sport sur RMC ce samedi, le directeur général de la LFP avait rappelé que l’objectif de l’instance restait de reprendre la Ligue 1 et la Ligue 2 afin de les mener à leur terme. "Nous avons un engagement vis-à-vis des diffuseurs, a ainsi rappelé Didier Quillot. Ne pas le faire nous exposerait à un risque économique."

>> Les podcasts de l'Intégrale Sport

En cas de reprise dans les prochaines semaines, la Ligue et les clubs seront toutefois confrontés à un casse-tête pour programmer les dix dernières journées. Une solution qui semble l’emporter sur l’idée de la saison blanche prônée par Jean-Michel Aulas. N’en déplaise au patron de l’OL.

Jean-Guy Lebreton