RMC Sport

Ligue 1: l’équipe-type de la 11e journée

Mathieu Valbuena

Mathieu Valbuena - AFP

A l’image du duo Ibra-Cavani, les joueurs du PSG, séduisants vainqueurs de Saint-Etienne (4-1), figurent en bonne position dans notre équipe-type de la 11e journée de Ligue 1.

Gardien

Rémy Riou (Nantes)

Si le FC Nantes s’est brillamment imposé à Caen vendredi (0-2), il le doit en partie à son gardien, sollicité à plusieurs reprises par les joueurs normands. Rémy Riou s’est notamment distingué par deux arrêts splendides face à Andy Delort et Jeff Louis alors que les Canaris ne menaient que 1-0.

Défenseurs

Alexandre Coeff (GFC Ajaccio)

Depuis son départ de Lens en 2013, Alexandre Coeff se cherche un port d’attache où enfin lancer sa carrière après avoir été prêté à Grenade, Majorque et Mouscron par l’Udinese. Un club où il n’a jamais joué. Cela passe peut-être par sa polyvalence puisque Thierry Laurey, son entraîneur en Corse, a repositionné ce milieu de terrain de formation au poste d’arrière droit. Et cela s’est avéré payant face à Nice (victoire 3-1). D’abord un peu hésitant, il a gagné en consistance avant de délivrer une passe superbe à l’origine du troisième but de Djokovic.

Samuel Umtiti (Lyon)

Solide dans les duels, le défenseur central lyonnais a récupéré 24 ballons face aux Toulousains (3-0). Il a surtout été l’auteur d’un sauvetage sur sa ligne aussi spectaculaire que décisif sur un tir de Martin Braithwaite alors que l’OL ne menait que 1-0.

Layvin Kurzawa (PSG)

Titularisé à la place de Maxwell face à Saint-Etienne, l’ancien Monégasque n’a pas déçu. Sérieux et disponible, il a eu peu de déchet (91% de passes réussies). Il a surtout ouvert la voie du succès parisien en se jouant de François Clerc puis en trompant Stéphane Ruffier d’un tir du gauche. Son premier but avec le PSG.

Milieux de terrain

Jérémy Toulalan (Monaco)

A Reims (0-1), le capitaine monégasque a été le régulateur du jeu de l’ASM. Il a été le joueur qui a touché le plus de ballons dans son équipe (58). Précieux dans le repli défensif, il a été un des artisans de cette victoire sans but encaissé.

Lassana Diarra (Marseille)

Un habitué de cette rubrique. A Lille (1-2), le milieu marseillais a montré qu’il était toujours le boss grâce à des interventions tranchantes, une vision du jeu intelligente et un volume de jeu impressionnant. Une valeur sûre.

Raphaël Guerreiro (Lorient)

Auteur de sept buts la saison passée, le milieu lorientais était encore muet avant cette 11e journée. Face à Rennes (1-1), il a profité d’un slalom de Majeed Waris pour ouvrir le score pour les Merlus. Un match très correct malgré un peu de déchet (13 ballons perdus).

Mathieu Valbuena (Lyon)

Le Lyonnais a inscrit contre Toulouse (3-0) son premier but avec ses nouvelles couleurs. Mais avant, il avait offert sur un plateau le premier but des Gones à Sergi Darder. Toujours aussi précieux dans la conservation du ballon et pour trouver des décalages.

Attaquants

Michy Batshuayi (Marseille)

Et de huit pour le meilleur buteur de Ligue 1 qui a ajouté un « pion » à Lille avant de délivrer une passe décisive pour Romain Alessandrini (1-2). Grand artisan du réveil marseillais au stade Pierre-Mauroy, le Belge a marqué un but lors des cinq dernières journées.

Edinson Cavani (PSG)

Face à Saint-Etienne (4-1), l’Uruguayen a d’abord inscrit son 7e but de la saison en Ligue 1 sur un centre de Zlatan Ibrahimovic. Puis il a servi idéalement son compère d’attaque pour le troisième but parisien. Cinq tirs, deux cadrés, un but et des sourires sur le banc avec Ibra... En résumé, une belle soirée.

Zlatan Ibrahimovic (PSG)

Dans l’œil du cyclone depuis sa prestation insipide face au Real Madrid en milieu de semaine, Ibra a montré qu’on devait toujours compter sur lui, du moins en Ligue 1. Souvent inspiré face aux Verts, il a scoré et été passeur décisif. Il a aussi cadré quatre tirs sur cinq. Il a même été remplacé sans broncher.