RMC Sport

Ligue 1: le PSG bat péniblement de Lens, à trois jours du choc décisif contre Manchester City

Neymar avec Presnel Kimpembe, le 1er mai 2021

Neymar avec Presnel Kimpembe, le 1er mai 2021 - Icon Sport

Avant le dénouement de sa demi-finale de Ligue des champions contre Manchester City, prévu mardi, le PSG s'est imposé sans convaincre face au RC Lens en championnat (2-1).

Avant la bataille décisive de l'Etihad Stadium, le Paris Saint-Germain n'a pas délivré son meilleur football. À trois jours de la demi-finale retour de Ligue des champions contre Manchester City (mardi 21 sur RMC Sport 1), le club de la capitale s'est imposé sans briller 2-1 face au Racing Club de Lens, ce samedi au Parc des Princes.

Malgré la prestation quelque peu décevante face au 5e de Ligue 1, le PSG a donc assuré l'essentiel: empocher les trois points pour s'emparer provisoirement de la tête du classement et mettre la pression sur le Losc dans le cadre de la 35e journée du championnat.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

L'attaque parisienne poussive

Avec quelques occasions manquées, un Mauro Icardi fantômatique en pointe (bien qu'il ait su marquer un but refusé pour hors-jeu en fin de match) et un excellent Wuilker Faríñez dans les cages lensoises, le Paris Saint-Germain a dû s'en remettre à une erreur individuelle et un corner. Le score a été ouvert à la 33e minute par Neymar, qui a profité d'une étourderie de Facundo Medina devant la surface lensoise. Passablement critiqué pour son attitude contre Manchester City, le Brésilien a célébré avec un état d'esprit rageur. En Ligue 1, il n'avait plus marqué depuis la défaite 3-2 contre Lorient le 31 janvier.

Le PSG a ensuite porté le score à 2-0 en seconde période, grâce à un coup de casque de Marquinhos (59e). À la passe décisive: Neymar, qui aurait éventuellement pu s'offrir un doublé dans les dernières minutes sans un retour (sans doute trop) énergique de Jonathan Clauss.

Lens peut avoir des regrets

Décevant en attaque, le PSG a été malmené en défense. À 2-0, le RCL a su réagir immédiatement pour réduire l'écart avec une remise d'Arnaud Kalimuendo (prêté par le club parisien) parfaitement exploitée par Ignatius Ganago (61e). Par la suite, une égalisation lensoise n'aurait pas été imméritée.

"Il y a des regrets, a d'ailleurs commenté Seko Fofana, meilleur Lensois du match, sur Canal+. On les a laissés jouer en première période. On n'a pas lâché, on s'est créé des situations et on n'a pas été ridicules. On a joué avec de la personnalité en seconde période". À la fin, Lens a d'ailleurs fini en tête des expected goals, avec 1.66 xG contre 1.37 xg pour le PSG.

Dagba s'est blessé, des cadres parisiens au repos

L'infirmerie du PSG, que Kylian Mbappé a rejoint cette semaine à cause d'une contracture, accueille Colin Dagba. Le latéral droit, qui a profité de la mise au repos d'Alessandro Florenzi, a dû sortir après ce qui pourrait être une entorse à la cheville gauche, subie lors d'un contact avec Seko Fofana.

Pour éviter une surcharge physique, le PSG s'était en tout cas présenté avec une équipe mixte. Six changements par rapport à Manchester City ont ainsi été effectués par Mauricio Pochettino dans son onze de départ. Si Neymar a donc démarré, Angel Di Maria et Marco Verratti ont été laissés sur le banc au coup d'envoi. En défense, Abdou Diallo, qui n'était pas au point physiquement dans la semaine, a repris le poste de latéral gauche.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport