RMC Sport

Ligue 1: "Qu’est-ce qu’il a fait lui dans sa vie?", Antonetti s'en prend à son tour à Longoria

Comme de nombreux entraîneurs français, Frédéric Antonetti a été questionné au sujet du jugement de Pablo Longoria, président de l’OM, sur l’absence de "modèle" et "d’identité" dans le football français. Ce vendredi, l’entraîneur messin l’a visiblement peu goûté…

Avec sa dernière sortie, Pablo Longoria ne s’est pas fait que des amis. Après Raymond Domenech (président de l’Unecatef), Bruno Genesio (Rennes), Rudi Garcia (Lyon) ou encore Antoine Kombouaré (Nantes), pour ne citer qu’eux, un nouvel entraîneur de Ligue 1 n’a que peu goûté à l’intervention du président de l’Olympique de Marseille dans le quotidien ibérique El País, lundi. Interrogé en conférence de presse ce vendredi, Frédéric Antonetti s’en est pris au dirigeant espagnol. Sans pincettes.

"Longoria? Qu’est-ce qu’il a fait lui dans sa vie? Je veux bien écouter Ancelotti quand il vient en France, qu’il dise des choses, je veux bien écouter que Tuchel vienne en France et qu’il nous dise des choses, je veux bien écouter l’entraîneur de Monaco (Niko Kovac) et qu’il nous dise des choses, je veux bien écouter les grands joueurs qui viennent en France et qui ont connu d’autres championnats, et je les accepte volontiers. Mais Longoria...", a ironisé le coach messin devant les médias.

"Par expérience, je sais comment son histoire à Marseille va se finir"

Avant de s’attaquer plus directement à Pablo Longoria, en mentionnant une saillie du secrétaire technique de Valence, Vincente, qui l’année dernière s’en était pris virulemment à l'Espagnol dans une interview accordée à la Cadena Ser. "Je crois que l’un des dirigeants de Valence l’a traité de "lâche" et de "menteur"? Si on disait ça de moi, je ne serais pas très fier, a poursuivi Antonetti. Je n’ai pas envie de rentrer dans la polémique. Moi je ne discute pas avec des gens comme ça. C’est des gens du nouveau football, des météorites qui arrivent, qui tous les ans changent de club. Par expérience, je sais comment son histoire à Marseille va se finir. Je peux lui écrire s’il veut."

Longuement questionné par El País sur le niveau des clubs de Ligue 1 en Coupe d’Europe et la formation en France, le président de l’OM avait notamment reproché l’absence de "modèle" dans le football français, encore en recherche de son "identité".

Romain Daveau Journaliste RMC Sport