RMC Sport

Ligue 1: un accord OM-Sampaoli selon la presse espagnole

Selon les informations du quotidien espagnol As, l'OM pourrait choisir Jorge Sampaoli comme nouvel entraîneur pour succéder à André Villas-Boas.

La piste Jorge Sampaoli prend de l'épaisseur du côté de l'OM. Après un intérêt évoqué par ESPN Brasil, le quotidien espagnol As annonce un accord de principe entre le club français et le technicien argentin pour prendre la suite d'André Villas-Boas. Seul problème, Sampaoli est actuellement en poste à l'Atlético Mineiro qui doit encore disputer quatre matchs de championnat brésilien avant la fin de la saison le 26 février. Son équipe, qu'il a rejointe en 2020, est actuellement 3e à cinq points du leader, l'Internacional Porto Alegre (mais un match en plus).

Les dirigeants marseillais pourraient ainsi patienter jusqu'à la fin du mois avant l'arrivée du technicien de 60 ans. Si sa venue était officialisée, Sampaoli connaitrait sa deuxième expérience en Europe après celle au FC Séville (2016-2017). Il n'avait passé qu'une seule saison en Andalousie avant d'être choisi comme nouveau sélectionneur de l'Argentine à l'été 2017. Malgré son court passage, il a laissé un excellent souvenir aux Sévillans, notamment pour la qualité du jeu pratiqué par les coéquipiers de Samir Nasri, qu'il avait eu sous ses ordres. 

"C’était un ami, pas un entraîneur, confiait l'ancien milieu de terrain marseillais en mai dernier dans un live Instagram avec Walid Acherchour. Il m’a dit: 'Tu peux boire, sortir, faire tout ce que tu veux, je te couvrirai'. Il nous demandait seulement d’être bons sur le terrain le week-end. Si je voulais aller voir ma famille un week-end où je ne jouais pas, Sampaoli me disait qu’il s’occuperait de mon chien."

Consécration avec la Chili, désillusion avec l'Argentine

Au-delà de cet aspect humain, les dirigeants marseillais apprécieraient le style de jeu de Sampaoli, l'un des nombreux disciples de Marcelo Bielsa, qui a marqué l'OM de son passage en 2014-2015. Son excellent travail au FC Séville mais aussi à la tête de la sélection chilienne auraient pesé. S'il a débuté sa carrière sur le banc de clubs péruviens, Sampaoli s'est surtout fait connaître lorsqu'il a pris les rênes de la sélection chilienne (2012-2016). Sous ses ordres, la Roja a remporté la Copa America en 2015. Elle avait aussi battu et éliminé l'Espagne lors de la phase de poule de la Coupe du monde 2014 avant de se faire sortir par le Brésil en huitièmes de finale.

Cela s'est beaucoup moins bien passé à la tête de l'Argentine (2017-2018). Il avait été démis de ses fonctions un an seulement après son arrivée suite à l'élimination de l'Albiceleste en huitièmes de finale du Mondial 2018 par la France (4-3) après une phase de poule pénible. Il a ensuite rebondi au Brésil comme directeur technique de Santos (2018-2019), puis de l'Atlético Mineiro où il a remporté le Campeonato Mineiro. 

NC