RMC Sport

Mort de Maradona: l'hommage du PSG à l'entraînement, Di Maria sous le "choc"

Avant leur séance d'entraînement ce jeudi, les joueurs du PSG ont rendu hommage à Diego Maradona, décédé à 60 ans, en brandissant un drapeau de l'Argentine et en observant une minute d’applaudissement.

Réunis, tous ensemble, pour dire adieu à un génie du football. Ce jeudi, avant leur séance d'entraînement, les joueurs et le staff du PSG ont tenu à rendre hommage à Diego Maradona, décédé mercredi à 60 ans, victime d'une crise cardiaque.

Comme le montrent des photos publiées par le club de la capitale sur ses réseaux sociaux, Mauro Icardi et Angel Di Maria ont brandi un grand drapeau argentin, en compagnie de Kylian Mbappé. Leandro Paredes est lui venu avec un maillot de l'Albiceleste pour saluer celui qui l'a forcément fait rêver, comme tous les Argentins.

Di Maria sous le "choc"

"J'ai eu la chance de le rencontrer après mon premier match en première division argentine, il avait signé mon maillot. Ce que dégageait Diego était incroyable, et pour les amoureux du foot, il était grandiose. La première fois que je l'ai vu, je suis resté totalement figé, en silence, incapable d'exprimer ce que je ressentais car avoir Diego devant moi était quelque chose d’incroyable. Ce qu'il dégageait, son charisme, c'était fou. Plus tard, ça a été extraordinaire pour moi de prendre le même maillot que lui à Boca", a réagi Paredes sur le site du club.

Même émotion du côté de Di Maria: "Quand on m’a prévenu que Diego était parti, j’ai demandé "Quel Diego ?" parce que je ne pouvais pas imaginer que c'était Maradona. Ça a été un choc... Il était tout pour nous, il a mis l'Argentine tout en haut. Les journaux en France, en Angleterre, en Argentine, tout le monde a parlé de cette nouvelle… Je me suis réveillé aujourd’hui et je n’y croyais toujours pas."

"Dieu merci, j’ai eu la chance de partager une Coupe du monde (2010) avec lui. Il est venu me voir pour la première fois au Portugal, lorsque je jouais à Benfica. Je l'ai rencontré à l'hôtel, puis il est venu me voir à un match et enfin il m'a appelé en équipe nationale d'Argentine. Je n'arrivais pas à croire que je le voyais, que je mangeais avec lui, j'avais 22 ans, j'étais très jeune... L'avoir devant moi était une expérience unique. C'était un sélectionneur à part. Avec une sacrée personnalité. Il passait souvent nous voir dans les chambres la nuit, pour nous parler des vieux matchs", s'est remémoré l'ailier.

Le PSG salue "une icône du ballon rond"

Au Camp des Loges, les Parisiens ont également observé une minute d’applaudissement pour honorer la mémoire de l'emblématique numéro 10, qui aura foulé à trois reprises la pelouse du Parc des Princes au cours de sa carrière. Il avait participé en 1981 à un jubilé en hommage à Jean-Pierre Dogliani et Jean-Louis Leonetti, deux anciens joueurs du PSG. Il était revenu en 1982 et en 1986, pour disputer des matchs amicaux avec le FC Barcelone et l'Argentine.

"Paris et le Parc, qui ont toujours aimé les joueurs qui vivent le football comme un art, pleurent ce soir cette éternelle icône du ballon rond. Et à jamais la capitale regrettera de ne pas avoir accueilli Diego Maradona une fois de plus, pour lui remettre ces Ballons d’or que son inoubliable carrière aurait tant mérité", a réagi mercredi le PSG dans un communiqué.

Sur un plan purement sportif, Paris retrouvera la Ligue 1 samedi face aux Girondins de Bordeaux (21h) avec l'objectif d'enchaîner après avoir dominé mardi le RB Leipzig (1-0) en phase de groupes de la Ligue des champions. Marquinhos et Neymar se sont entraînés à part ce jeudi, alors qu'Idrissa Gueye a fait son retour, conformément à son protocole de reprise.

>> Toutes les réactions à la mort de Diego Maradona

RR avec LT