RMC Sport

Nantes: Halilhodzic, Landreau, Kita dézingue à tout-va

Dans un entretien publié ce vendredi par L'Équipe, Waldemar Kita lâche ses coups. Le président du FC Nantes répond sèchement à Mickaël Landreau et Vahid Halihodzic, sans manquer de glisser quelques piques à la presse.

Rendre les coups, Waldemar Kita ne s'en prive pas. Le président du FC Nantes s'est exprimé ce vendredi dans L'Équipe pour répliquer à ses détracteurs, et en particulier à ses anciens collaborateurs l'ayant récemment critiqué. À commencer par Vahid Halilhodzic, qui, dans ces mêmes colonnes, s'est offusqué de la politique sportive du club et de "l'incompétence" de la direction. "Qu'on crache dans la soupe, je ne supporte pas", répond fermement l'homme d'affaires franco-polonais.

"Pareil quand on ment. C'est malhonnête. Il n'avait pas de boulot, il a prié pour venir chez nous", grince Waldemar Kita, soulignant que l'entraîneur de 68 ans s'est "très mal comporté", qu'il s'est "servi" du club et qu'il a "manqué de professionnalisme en ne venant pas à certains entraînements". Des absences qui, d'après lui, servaient notamment à sécuriser son poste actuel de sélectionneur du Maroc.

"Landreau a semé la zizanie partout où il est passé"

Autre cible de son interview: Mickaël Landreau, très critique sur la gestion du FCN et cité dans un hypothétique projet de reprise. "À Nantes, au club, il est détesté, rétorque Waldemar Kita. Il a foutu un bordel énorme, il a mis des mecs de côté, il a semé la zizanie partout où il est passé!"

Mickaël Landreau en prend pour son grade dans un autre passage de l'entretien. Waldemar Kita explique que l'ancien gardien de but souhaitait intégrer l'organigramme, puis faire le grand ménage en mettant "tout le monde" dehors. "J'ai répondu: «M.Landreau, quelle est votre expérience de la vie?» Il me répond qu'il ne veut pas être entraîneur, etc. trois mois après il est entraîneur de Lorient. Le plus gros budget de la Ligue 2. Et il n'est pas monté deux ans de suite."

Enfin, Waldemar Kita n'a pas manqué d'égratigner son interlocuteur, et plus globalement la presse. "Je ne crache pas dans la soupe comme certains. Vous ne faites que ça d'ailleurs, il n'y a pas un article positif sur mes relations avec les entraîneurs."

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport