RMC Sport

Nantes: "On a parlé entre nous, on s’est dit ce qui n’allait pas", lâche Lafont

Après la victoire de Nantes à Strasbourg (2-1) ce dimanche, Alban Lafont est revenu, en conférence de presse, sur l’ambiance dans le vestiaire nantais. Le club est actuellement 18e de Ligue 1.

Grâce à sa victoire à Strasbourg, le FC Nantes a dépassé Nîmes au classement. Les joueurs d’Antoine Kombouaré sont désormais 18e et barragistes de Ligue 1. A la mi-temps du match, les Nantais étaient pourtant menés 1-0 et se dirigeant vers une nouvelle défaite, avant de marquer deux buts en deuxième période grâce à Castelletto et Blas. "C’est la réaction d’une équipe qui a envie de se maintenir", a souligné Alban Lafont, le gardien de but et capitaine.

"Je ressens de la satisfaction parce que c’était très mal embarqué, a réagi le coach Antoine Kombouaré. En deuxième mi-temps, il y a une belle réaction d’orgueil, mentale, technique. C’était la cata en première mi-temps. On a eu peur pour la première fois. J’ai vu mes joueurs en difficulté, ne pas être capables de faire un contrôle, de faire une passe. Après, s’ils ont peur à chaque fois et qu’ils sont capables de réagir comme ça, c’est très costaud. C’est la preuve qu’on ne lâche pas."

"On est barragiste, c'est mieux que 19e mais on ne peut pas être content"

Après trois défaites contre Nice, Rennes et Lyon, les Nantais avaient besoin de points pour conserver leurs espoirs de maintien. "Le coach a eu les mots justes à la mi-temps, a ajouté Lafont. Il nous a dit qu'il fallait réagir. On s'est parlé entre nous, on s'est dit ce qui n'allait pas. On a rectifié les petits détails et cela a fait la différence en seconde période, je suis fier de mes coéquipiers. Maintenant, le match est terminé, il faut vite se concentrer sur le prochain. On est barragiste, c'est mieux que 19e mais on ne peut pas être content. Il reste quatre matches, il faut garder la même envie, la même concentration si on veut se maintenir."

"Est-ce que c’est la victoire du maintien ? En tout cas, ça nous fait beaucoup de bien, ça va rassurer les joueurs", a conclu Kombouaré. Lors des quatre dernières rencontres du championnat, les Nantais joueront contre Dijon, officiellement relégué, Brest, Montpellier et surtout Bordeaux, un concurrent direct dans le fond du classement. L’espoir d’un maintien sans passer par les barrages est encore permis.

RW