RMC Sport

Nice: "Je suis le seul responsable", lâche Galtier après la débâcle contre Strasbourg

Nice a encaissé une lourde défaite face à Strasbourg, ce dimanche, lors de la 17e journée de Ligue 1 (0-3). La troisième de suite à domicile. Une mauvaise passe qui pousse Christophe Galtier à se remettre en question.

La tête des mauvais jours. Christophe Galtier s’est présenté avec le regard sombre ce dimanche en conférence de presse. Le coach de Nice n’a pas du tout apprécié la prestation de son équipe contre Strasbourg. Face à la deuxième meilleure attaque de Ligue 1, les Aiglons se sont lourdement inclinés dans leur jardin, ce dimanche, lors de la 17e journée (0-3). Une troisième défaite d’affilée à l’Allianz Riviera qui semble affecter leur entraîneur.

"Les matchs à domicile se suivent et se ressemblent. Tout ce qu’on faisait assez bien il y a un certain moment, on n’arrive plus à le faire, a réagi Galtier. Je dois, moi le premier, me remettre en question sur ce que je demande aux joueurs. Sur ce qu’ils faisaient bien à un moment donné et qu’ils n’arrivent plus à faire. Ce n’est pas de la mauvaise volonté. Il y a peut-être un peu de crispation, sûrement une perte de confiance puisque nos entames de match son catastrophiques."

"Est-ce que c’est trop ce que je demande?"

Complétement aphones en début de rencontre, les Niçois ont ensuite relevé la tête face au Racing. Mais leur 61% de possession et leurs 13 tirs tentés n'ont pas permis de trouver la faille. "Je suis obligé de faire mon autocritique, estime Galtier. Croyez-moi qu’elle est très dure. Très dure. Et je suis le seul responsable de ce qu’on ne voit plus. Ce n’est pas de la colère, ni de la frustration. C’est une remise en question profonde de ce que doit être notre manière de jouer. Est-ce que c’est trop ce que je demande? Est-ce qu’ils sont capables? Ils l’ont été. Est-ce qu’il ne faut pas modifier les choses pour regagner en confiance et être moins lisibles pour l’adversaire?"

Interrogé après la rencontre, Mario Lemina a eu du mal à contenir son agacement à l’heure où Nice occupe la 4e place du classement. "Aujourd'hui, ça a été pire que tout. Je ne peux pas l'expliquer à chaud, et il ne vaut mieux pas que je le fasse, a déclaré le milieu de terrain du Gym. J'ai énormément de colère, nous règlerons ça en interne. Le groupe est intelligent. Ces mauvaises entames de match récurrentes, ça commence à peser. Il faut se remettre la tête à l'endroit et retrouver notre esprit de guerriers. Là, on est à côté de la plaque".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport