RMC Sport

Nice-OL: "On a disjoncté", le coup de gueule de Dubois après la défaite

Au coup de sifflet final après la défaite renversante face à Nice (3-2) ce dimanche lors de la 11e journée de Ligue 1, Léo Dubois ne cachait pas son immense déception. Le capitaine de l'OL pointait du doigt les failles mentales de son équipe, qui n'aurait pas dû perdre selon lui au vu du scénario.

L'OL a tout gâché. Les joueurs de Peter Bosz menaient 2-0 à la 80e minute face à l'OGC Nice ce dimanche, lors d'une affiche comptant pour la 11e journée de Ligue 1. Mais les Aiglons, dans le sillage de Youcef Atal, se sont révoltés et ont réussi à arracher la victoire dans le temps additionnel (3-2). Un scénario fou, qui laisse forcément un goût amer pour les Gones.

>> Ligue 1: revivez Nice-OL (3-2)

Capitaine de l'OL, Léo Dubois était très déçu au coup de sifflet final. "Je ne comprends pas. Honnêtement, on est dix fois meilleurs qu'eux en première période. On a la maîtrise du match. On pète les plombs, on disjoncte complètement, a regretté le latéral lyonnais, au micro d'Amazon. On doit avoir une maîtrise sur des matchs comme ça. On sait qu'en menant 2-0, il n'y a rien qui doit nous arriver. Maintenant, c'est récurrent. Je pensais qu'on avait passé un palier. Il faut juste qu'on progresse mentalement. Techniquement sur le terrain, on a été meilleurs."

Grâce à des réalisations de Karl Toko-Ekambi (35e) et Houssem Aouar (68e), l'OL pensait se diriger vers la victoire et la deuxième place du classement. Le club rhodanien maîtrisait son sujet, jusqu'à la réduction du score de Youcef Atal (81e) sur son côté droit, qui a crocheté Jérôme Boateng avant de fusiller Anthony Lopes.

"Il faut qu'on grandisse mentalement"

L'OL s'est pratiquement puni tout seul, avec l'expulsion logique de Tino Kadewere (85e) sur un tacle sur Melvin Bard. Youcef Atal, encore lui, a provoqué ensuite (89e) le penlaty égalisateur, que s'est chargé de transformer Andy Delort. Puis Evann Guessand a offert la victoire aux siens en fin de match (90+3e), sur une action partie encore de Youcef Atal.

"On s'est mis dedans. Il faut qu'on regarde ce qui se passe et qu'on maîtrise nos émotions. Il faut qu'on grandisse mentalement, a pointé du doigt Léo Dubois. On est meilleur dans le jeu mais c'est comme ça... On a perdu le match, il faut se remettre en question car il y a des points à aller chercher. Cela me dégoûte, ça me fait chier car on ne mérite pas. On bosse tous les jours pour avoir une équipe soudée et sereine. Aujourd'hui, on passe à côté de notre sujet sur le plan mental."

L'OL a désormais une semaine pour analyser sa fin de match face à Nice. Le club rhodanien recevra Lens samedi prochain, avant de retrouver à domicile le Sparta Prague le 4 novembre prochain, en Ligue Europa. Mais Léo Dubois et ses coéquipiers, qui n'avaient plus perdu depuis le 19 septembre lors d'un match face au PSG, devront rapidement tourner la page de cette défaite folle face aux Niçois.

GL