RMC Sport

Nice-PSG: remonté, Lees-Melou raconte ce que l'arbitre a dit aux Niçois

Pierre Lees-Melou a donné sa version des faits sur l'exclusion de son coéquipier Wylan Cyprien, à l'amorce du dernier quart d'heure du match perdu par l'OGC Nice contre le PSG (1-4) vendredi. Le milieu de terrain niçois assure que son coéquipier n'a pas proféré d'insultes contre l'arbitre.

Que s'est-il passé à la 74e minute? Juste après avoir réduit l'écart face au Paris Saint-Germain, qui s'est finalement imposé vendredi soir avec deux buts marqués dans les derniers instants (1-4), l'OGC Nice s'est retrouvé à neuf joueurs après un incident confus. Au coeur du tournant de ce match ouvrant la 10e journée: le deuxième carton jaune, synonyme d'exclusion, infligé par l'arbitre François Letexier au milieu de terrain Wylan Cyprien.

Tout porte à croire que l'arbitre a sanctionné une protestation de Wylan Cyprien qui, agacé, venait de réclamer une faute après avoir été bousculé par l'Argentin Leandro Paredes dans le rond central. Pierre Lees-Melou a confirmé après la rencontre que son coéquipier avait exprimé son mécontentement auprès de l'arbitre. Mais selon lui, il n'y a eu ni insulte, ni mot déplacé.

"Y a pas faute là"

"Wylan ne dit rien de méchant. De façon énervée, il dit: 'Y a pas faute là'. Avec certains arbitres, on ne peut pas discuter", a déploré Pierre Lees-Melou, expliquant ensuite avoir tenté de nouer un dialogue avec l'homme en noir. "J'ai essayé de lui parler. Il a dit: 'Ce soir, je n'ai pas envie de parler'. C'est le patron. Pourtant, on n'est pas des méchants. Quand, sur le terrain, on se casse le c... comme ça, c'est frustrant", s'est désolé l'ancien Dijonnais.

Ce carton rouge de Wylan Cyprien a créé de la tension sur le terrain. Au point où Christophe Hérelle a adressé une gifle à Leandro Paredes, au moment où son partenaire se faisait exclure. Ce geste d'humeur n'a pas échappé aux caméras de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR). Elles ont conduit l'arbitre, après consultation de son écran de contrôle, à présenter un carton rouge direct au défenseur niçois. À neuf, l'OGC Nice a alors sombré sur les vingt dernières minutes.

JA avec YP