RMC Sport

OL: Bosz "surpris" et affecté par l’annonce du départ de Juninho

Peter Bosz, entraîneur de l'OL, ne s’attendait pas à la sortie de Juninho dans "Rothen s’enflamme" annonçant son départ en fin de saison. Il regrette mais accepte la décision du directeur sportif, avec lequel il s’entend très bien.

Peter Bosz a traversé une trêve internationale plutôt inconfortable. Elle a débuté par une défaite humiliante à Rennes (4-1) et s’est achevée par la sortie de Juninho dans "Rothen s’enflamme" sur RMC, mercredi, annonçant son départ de l’OL en fin de saison. Une déclaration que n’attendait pas l’entraîneur lyonnais. "Je travaille très bien avec lui, a-t-il reconnu en conférence de presse, ce vendredi. Il connaît très bien le foot. Pour un entraîneur, c'est toujours très bien. J'ai été surpris, oui. Mais c'est sa décision, donc je ne peux rien dire là-dessus."

Pour lui, ce choix n’impactera pas la saison en cours, dont la gestion du mercato. "Je ne crois pas", confie le Néerlandais, en indiquant ne pas avoir discuté de ce petit séisme avec les joueurs. "Je n'ai pas demandé au groupe ce qu'il a pensé de ça, explique-t-il. Des joueurs sont peut-être très proches de lui, d'autres moins, mais je pense surtout à l'OL. Tout le monde l’apprécie."

Houssem Aouar, milieu de terrain, a d’ailleurs évacué le sujet, quelques instants plus tard. "On n’en a pas discuté entre nous, a assuré le milieu de terrain. Je ne peux pas revenir sur ses déclarations, ce n’est pas à moi de le faire. Il faut qu’on soit surtout concentré sur Marseille, c’est un match très important." Cela peut-il affecter le moral du groupe? "Je ne pense pas aller jusque-là, a-t-il répondu. Il faut surtout qu’on soit focus sur Marseille, il faut surtout parler du terrain."

"C’est dommage mais il a ses raisons"

S’il ne se laisse pas secouer par la nouvelle, le contrecoup semble tout de même plus dur à encaisser pour Peter Bosz, qui loue sa collaboration avec le Brésilien. "On parle tous les jours de football, de notre équipe, du jeu, des joueurs, souligne le technicien. Ça marche très bien, c’est dommage mais il a ses raisons."

"Le timing n'est jamais bon, poursuit-il. En fin de saison, après le dernier match, non, car pour trouver quelqu'un... J'essaie de voir le positif dans ce message. Au moins, le club a plus de six mois pour trouver quelqu'un." Il juge cette nouvelle "très dommage" . Il a pu le dire au directeur sportif brésilien puisque les deux hommes en ont parlé.

NC avec Edward Jay