RMC Sport

OL: "Ce ne sera jamais plus comme avant", l'avertissement d'Aulas aux fondateurs de la Super League

Sans réclamer de sanction, Jean-Michel Aulas estime que les membres fondateurs de la Super League ne pourront pas faire comme si de rien n'était après l'échec cuisant du projet.

Jean-Michel Aulas ne veut pas passer l'éponge aussi vite. Le président de l'Olympique Lyonnais estime dans une interview, publiée ce mercredi soir par L'Équipe, que les clubs fondateurs de la Super League devront faire face à une défiance légitime du reste du football européen. Il considère qu'il ne sera pas possible que les dirigeants en question reviennent "comme si de rien n'était" dans les instances.

"Ce ne sera jamais plus comme avant. Il faut faire en sorte, si leur retour se fait, qu'il y ait un engagement sur le long terme de ne pas les voir se lancer à nouveau dans ce type d'initiative", avertit Jean-Michel Aulas, qui évoque donc Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester United, Manchester City, Tottenham, l'AC Milan, l'Inter, la Juventus, l'Atlético de Madrid, le FC Barcelone et le Real Madrid.

"Des solutions pour que cela ne se renouvelle pas"

"Il sera temps d'apporter des solutions pour que cela ne se renouvelle pas, déclare aussi le président lyonnais. Je ne sais pas s'il faut des sanctions. Ce n'est pas à moi de le dire. Mais il faut dorénavant de leur part un respect des valeurs du football."

Jean-Michel Aulas précise en tout cas avoir "lu attentivement" les propos de Karl-Heinz Rummenigge, grand patron du Bayern Munich, favorable à la création de "ponts malgré les murs". Il dit également partager la position du président de l'UEFA, Aleksandr Ceferin, qui souhaite "tendre la main pour rebâtir".

Avant cet entretien, Jean-Michel Aulas s'était exprimé sur son compte Twitter pour dénoncer ce projet de ligue européenne semi-fermée et pour saluer "l'osmose" avec son homologue parisien Nasser Al-Khelaïfi, en première ligne face aux douze mutins.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport