RMC Sport

OL: Juninho assure que Paqueta n'a pas pris la grosse tête

Malgré deux récents écarts significatifs, Lucas Paqueta garde toute la confiance de Juninho sur son caractère. Le directeur sportif de l'OL, invité mercredi de Rothen s'enflamme sur RMC, assure que le meneur de jeu est "très bien élevé" et qu'il n'a pas pris la grosse tête.

Lucas Paqueta (24 ans) a froissé des esprits ces derniers temps, en arrivant en retard à une causerie de Peter Bosz avant un match de Ligue Europa, et en se prenant le chou avec Houssem Aouar pour le penalty face au Stade Rennais (alors que l'OL perdait 4-0). Pour autant, Juninho en est convaincu: le meneur de jeu brésilien n'a pas pris la grosse tête. "Non, pas du tout", assure le directeur sportif de l'Olympique Lyonnais, dans une interview accordée mercredi à Rothen s'enflamme sur RMC.

>> Les podcasts de Rothen s'enflamme

"C'est quelqu'un de très bien élevé. Mais il est encore jeune, explique Juninho. Il a des repères de l'équipe nationale du Brésil, et pas forcément ceux de l'Europe. Il est en train d'apprendre le professionnalisme en Europe. (...) Par contre, quand tout le monde dit que t'es le meilleur joueur de Ligue 1 avec Neymar ou Mbappé, peut-être qu'il était inconsciemment moins attentif pour faire certaines choses. Peut-être qu'il pensait avoir le droit de faire un peu plus, mais ce n'est pas quelque chose de méchant. Je discute souvent, je lui dis des choses. Je parle de la même façon à tous les joueurs, mais ça va beaucoup plus vite quand tu parles la même langue".

"Je souhaite qu'il reste pour un bon moment"

Recruté pour 20 millions d'euros auprès de l'AC Milan en septembre 2020, Lucas Paqueta sera-t-il encore à l'OL la saison prochaine? "Je souhaite qu'il reste pour un bon moment. Il faut garder une base pour quatre ou cinq saisons", répond Juninho.

"C'est un joueur qui peut marquer l'histoire ici. Ce que je peux dire, c'est qu'il est très content à Lyon, précise l'ancien milieu de terrain. Il n'a jamais parlé de départ. Il est vraiment content de la ville, du club, des joueurs, des supporters. (...) Il est encore jeune. La Coupe du monde ne sera pas en juin et juillet, beaucoup de joueurs réfléchissent par rapport à ça. Et c'est la première fois qu'il s'installe vraiment en Europe, parce que c'était très irrégulier à Milan". Un plaidoyer qui ne fait pas oublier à Juninho qu'il sera nécessaire de "connaître la capacité économique du moment" pour savoir si le club pourra résister à de belles offres dans un futur plus ou moins proche.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport