RMC Sport

OL: "Juninho, c'est presque mon fils", estime Aulas

-

- - AFP Sports

Invité exceptionnel de Team Duga ce jeudi, le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, est revenu sur sa prise de recul. Liée à l'arrivée de Juninho au poste de directeur sportif.

La saison à venir à l'Olympique Lyonnais sera le symbole d'une nouvelle ère. Jean-Michel Aulas, le président, prendra du recul, pour faire place à Juninho, son nouveau directeur sportif. "Il y a une relation, un feeling, j’ai confiance en lui", a simplement résumé Aulas, dans Team Duga ce jeudi, à propos de l'ancien joueur de Lyon.

>> Les podcasts de Team Duga

Pourquoi avoir choisi Juninho à ce poste, pour sa première expérience dans un club à un poste stratégique? "Lyon, cela a été son premier club après le Brésil alors qu’il devait rompre son contrat, la Fifa n’avait pas généralisée la fin des contrats à durée déterminée. Il a été le premier à avoir le courage à aller aux tribunaux. Il y a eu une histoire fantastique avec lui, sur le terrain. Il a toujours eu ma confiance", a rappelé Jean-Michel Aulas.

"Il faut savoir s'organiser pour être encore plus performant"

Peut-on s'attendre à une vraie mise en retrait de la part d'un homme à la tête du club depuis 1987? “A chaque étape de ma vie, j’ai essayé de mettre en place des structures. il faut savoir s’organiser pour être encore plus performant", constate Jean-Michel Aulas. Avant de rappeler, fier du chemin parcouru: "c’est difficile à Lyon d'être plus performant car on vient de faire 23 qualifications de rang en Coupe d’Europe". 

C'est donc Juninho, une légende de l'Olympique Lyonnais, qui revient plusieurs années après, au club, pour prendre en main la direction sportive. "Gérer un club qui représente 320 millions de chiffres d’affaires, un investissement de 500 millions d’euros pour construire uns stade, cela ne peut se faire que dans la confiance", explique le président de l'OL, qui fait donc pleinement confiance à Juninho.

"En football, Juninho c'est presque mon fils"

Jean-Michel Aulas n'est pas que le président de l'Olympique Lyonnais, il est aussi un entrepreneur. Il a longtemps pensé à sa succession, même si ce n'est pour l'heure qu'une prise de recul dans la direction sportive. "Cela aurait pu être Alexandre, mon fils, mais il veut faire autre chose (...). Sur le plan football, Juninho, c’est presque mon fils", se réjouit Jean-Michel Aulas. 

Le choix de Sylvinho, a été la première décision de Juninho, approuvée par Aulas. "La sagesse, quand on veut faire encore mieux, elle demande d'avoir ce qui se fait de mieux en termes de confiance et de connaissances du club", note Jean-Michel Aulas, qui considère Juninho comme l'homme idéal pour ce poste de directeur sportif, qu'il a longtemps cherché à faire revenir. 

Guillaume Lepère