RMC Sport

OL: l'union sacrée décrétée, Aulas croit en la Ligue des champions

L'OL a beau être distancé du podium dans la dernière ligne droite du championnat de France, son président Jean-Michel Aulas conserve l'ambition de disputer la Ligue des champions.

Jean-Michel Aulas ne s’en cache pas, le match qui attend les Lyonnais dimanche prochain, contre Monaco, est "à quitte ou double sur le plan de la suite des opérations". Relégué à quatre points du podium après sa défaite (2-3) face à Lille, l’OL est dans le dur à quatre journées de la fin du championnat. Un revers contre un autre concurrent direct, et le club de Jean-Michel Aulas pourrait dire adieu à la Ligue des champions.

La déception du week-end a cependant laissé la place à l’ambition, car tout n’est pas perdu, mais l’OL ne peut plus perdre de points de cette façon. "On a beaucoup travaillé avec Vincent (Ponsot, le directeur général), Rudi (Garcia, l’entraîneur), Juni (Juninho, le directeur sportif), sur le plan mental et sur le plan pratique en réfléchissant à ce match de dimanche, a expliqué Jean-Michel Aulas. Et puis en regardant attentivement ce qu’il va se passer sur le plan des calendriers, des équipes qui nous sont opposées. Et on en a conclu tous les quatre qu’il y avait encore un coup majeur à jouer dans la mesure où on n’a plus rien à perdre."

Aulas: "Se qualifier par tous les moyens"

Avec onze points d’avance sur le Racing Club de Lens, qui s’apprête à rencontrer les trois premiers du classement pour finir la saison, l’OL est à peu près certain de disputer au moins la Ligue Europa. "Ce pourrait être une ambition", a reconnu en creux le patron de l’OL, même si ce n’est pas ce qui les motive dans cette dernière ligne droite: "Ce qui nous motive, c’est de se qualifier, par tous les moyens." Comment ? Quels sont les leviers encore à disposition du coach pour améliorer la performance de son équipe ?

"Là, on a aujourd’hui 67 points, en gagnant les quatre derniers matches, ça nous ferait 79, a calculé Jean-Michel Aulas. Statistiquement, il n’y a pas d’exemple où on ne soit pas en Ligue des champions avec 79 points. Il va falloir effacer cette impression d’échec qui peut être transitoire. Je suis convaincu qu'en mettant de notre côté tous les atouts, et ils existent, on peut redresser la barre. A nous de montrer qu’on peut être aussi efficace que par le passé." Et pour cela, Aulas a décrété l’union sacrée, "indispensable au sein de toute la communauté OL": On va renverser la tendance."

QM