RMC Sport

OL: nouveau report pour la vente à Textor

L'Olympique Lyonnais a annoncé ce jeudi un nouveau report de la date pour finaliser le rachat du club rhodanien par John Textor. Si la confiance reste de mise, aucune date pour boucler la vente à l'homme d'affaires américain n'est précisée.

Le feuilleton de la vente de l'OL à John Textor a connu une nouvelle semaine agitée. Après un report à dimanche, puis un autre aux allures de mise en garde à maercredi, le club rhodanien a finalement accordé un nouveau délai supplémentaire à l'homme d'affaires américain. Dans un communiqué publié ce jeudi matin, OL Groupe a donc renouvelé sa confiance au patron de la société Eagle Football sans toutefois fixer de date précise.

"Sur la base des déclarations et des fortes assurances d'Eagle Football et de M. John Textor, les vendeurs et la Société ont considéré qu'au vu des progrès réalisés, il existait une probabilité suffisante qu'un closing ait lieu rapidement, a ainsi assuré l'entité rhodanienne dans son document. La Société et son conseil d'administration suivront en temps réel la concrétisation des dernières étapes. La société diffusera un communiqué de presse dès que la date de closing aura été arrêtée."

Textor confiant pour une finalisation "à brève échéance"

Après plusieurs mois de rebondissements, la vente de l'OL à John Textor a donc connu un nouveau rebondissment ce jeudi. En négociatons avec les dirigeants rhodaniens, l'homme d'affaires américain s'est engagé à racheter les parts de plusieurs actionnaires historiques des Gones Pathé, IDG Capital et Holnest la société détenue par la famille de Jean-Michel Aulas. Sommé par le conseil d'administration de l'OL Groupe de fournir des garanties après l'accord trouvé entre toutes les parties, l'Américain de 57 ans a adressé un courier au CA afin de reéaffirmer son engagement dans le rachat de l'actuel huitième de Ligue 1.

"Nous sommes maintenant confiants d'avoir l'accord de principe de toutes les parties pour procéder à l'apport en nature à Eagle Football de mes différentes participations dans des clubs de football au Royaume-Uni, au Brésil et en Belgique, a ainsi assuré John Textor auprès de l'OL Groupe. Nous sommes dès lors confiants que les accords qui restent à obtenir et à finaliser devraient être obtenus et signés à brève échéance, de telle sorte que toutes les conditions seraient satisfaites pour la réalisation de l'Opération."

Pourquoi cela coince encore

Déjà propriétaire de Botafogo au Brésil et du RWD Molenbeek en Belgique, John Textor figure également parmi les actionnaires de Crystal Palace. C'est notamment à cause de sa présence au capital du club de Premier League que la vente de l'OL connait un retard. La Ligue anglaise doit ainsi envoyer un courrier pour autoriser son arrivée en Ligue 1.

Les accords entre Eagle Football et ses sources de financement, prévoient notamment comme condition préalable, l’apport en nature dans les trois entités où l'Américain a déjà investi. Malgré le nouveau retard dans le rachat par John Textor, la tendance serait toujours à un passage de l'OL sous pavilon américain.

Jean-Guy Lebreton avec Edward Jay