RMC Sport

OM: "Aujourd'hui il est mince, avant il était gros", la punchine très drôle d'Alvaro sur Payet

Double buteur et passeur décisif pour l'OM ce vendredi face à Reims (3-1), Dimitri Payet a donné satisfaction à son nouvel entraineur Jorge Sampaoli, qui a loué ses qualités en conférence de presse. Alvaro Gonzalez, tout en louant l'apport de son coéquipier, a opté pour l'humour.

Depuis quelques semaines, on a retrouvé Dimitri Payet. Le Réunionnais, après un début de saison mitigé, brille depuis l'arrivée de Jorge Sampaoli sur le banc de l'OM, à mesure que son équipe reprend du poil de la bête. Son match plein à Reims (deux buts, une passe décisive), pour offrir la victoire aux Marseillais (3-1) en ouverture de la 34e journée, en est le parfait exemple. Il lui a en tout cas valu les louanges de son entraîneur mais aussi, à sa manière, de son coéquipier Alvaro Gonzalez.

"Avec son talent, il a une grande responsabilité"

"On retrouve le Payet qu'on a déjà connu avec ce maillot, s'est réjoui Sampaoli en conférence de presse. Il sait qu'avec son talent, il a une grande responsabilité. Il va falloir qu'il continue à être à la hauteur de ce dont a besoin le club. Il est de mieux en mieux, il est heureux sur le terrain, il joue avec plus d'intensité."

Ces derniers jours, l'Argentin avait pourtant mis la pression sur son joueur, en plaçant beaucoup d'attentes en lui. "Il sait qu'il est loin de ce qu'on attend de lui, avait-il expliqué le 2 avril, après trois matchs à la tête de l'équipe. Il faut qu'il retrouve une forme mentale et physique pour être de nouveau ce joueur décisif. Si on arrive à exploiter le plein potentiel de Dim, il est évident que l’équipe jouera mieux en attaque. Parce qu’il possède un énorme talent, et une belle vision du jeu."

"Comme il dit lui-même, aujourd'hui il est mince, avant il était gros"

Depuis, le Français est à la hauteur: en sept matchs sous la houlette de Sampaoli, il a marqué trois buts et adressé sept passes décisives. De quoi satisfaire son nouveau mentor, qui semble enfin avoir trouvé l'équilibre de son équipe. "Il faut qu'il profite de ce moment, qu'il progresse encore avec cette capacité face au but, ses passes décisives, a encouragé Sampaoli. C'est ce dont ce maillot a besoin."

Lui aussi de passage en conférence de presse après la victoire rémoise, le défenseur phocéen Alvaro Gonzalez a également eu, avec son franc-parler caractéristique, un mot pour son coéquipier, homme du match. "Comme il dit lui-même, aujourd'hui il est mince, avant il était gros, s'est esclaffé l'Espagnol. Dimitri est très fort, notamment mentalement. Sa carrière parle pour lui. On a besoin de lui pour gagner des matchs."

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport