RMC Sport

OM-PSG: après avoir vu l'arbitre, Eyraud tacle sa décision "incompréhensible"

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM

Jacques-Henri Eyraud, le président de l'OM - AFP

Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais, a estimé que la décision de l’arbitre d’OM-PSG de siffler une faute contre Kevin Strootman, privant son club de l’égalisation, était "incompréhensible".

Jacques-Henri Eyraud est allé en parler directement avec l’arbitre de cet OM-PSG, dans les coulisses du Vélodrome, après le match. A la 86e minute, alors que les Parisiens menaient 1-0 depuis l’entrée tonitruante de Kylian Mbappé (65e), Benoît Bastien a sifflé une faute de Kevin Strootman sur Marquinhos, privant les Marseillais de l’égalisation dans la continuité de l’action. Problème, le Néerlandais ne semble faire aucun geste, ne bouge pas, et le Brésilien le heurte puis le ceinture même.

Comme l’arbitre a sifflé avant la fin de l’action, il ne s’est pas appuyé sur l’assistance vidéo. Adil Rami, qui a poussé un coup de gueule à ce sujet, a regretté que l’arbitre n’ait pas laissé le jeu se poursuivre pour ensuite vérifier une éventuelle irrégularité à la vidéo. Pour Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM, ce choix de Benoît Bastien est "incompréhensible".

"Je suis allé voir M.Bastien, a-t-il expliqué à l’issue de la rencontre. Je trouve que c’est très sain d’être en mesure d’aller discuter avec les arbitres. Il m’a expliqué que pour lui, il y avait une obstruction. Je n’ai pas dû faire suffisamment d’études pour comprendre la définition de l’obstruction dans le football. On a vu ces images… L’obstruction, je ne l’ai pas vue. Elle est curieuse. Evidemment, je ne suis absolument pas d’accord avec cette décision de l’arbitre. Elle est incompréhensible, comme l’est le non-recours à la VAR."

Eyraud: "Je crois qu’on a rivalisé avec le PSG"

Malgré cette affaire, et une énième défaite face au PSG, Jacques-Henri Eyraud estime que les Marseillais peuvent quand même garder la tête haute. "Il y a effectivement de la déception, comme à chaque défaite. Moi, je voulais dire à quel point j’étais fier de mes joueurs, a confié le président de l’OM. Je les ai trouvés, notamment sur la première mi-temps, exceptionnels de solidarité, de détermination. Ils ont montré toutes les qualités qu’on attend d’un joueur de l’OM."

"Je crois qu’on a rivalisé avec le PSG, a ajouté Jacques-Henri Eyraud. Le PSG, c’est quatre fois notre budget, une autre dimension. Pourtant, sur ce terrain, ce sont deux équipes qui se valaient. Après, il y a un peu d’incompréhension sur une décision arbitrale. Mais bravo, chapeau à ces joueurs, chapeau au public qui a montré que c’était le plus beau de France. C’est une ambiance volcanique. Elle est belle. Je voulais les remercier aussi de tout ce qu’ils ont fait."

LP avec TM