RMC Sport

OM-PSG: Rami pousse un gros coup de gueule sur l'oubli du VAR

Après la défaite de l'OM contre le PSG ce dimanche soir (2-0) en clôture de la 11e journée de Ligue 1, les Phocéens n'avaient pas de regrets. Si ce n'est la décision de l'arbitre sur l'annulation du but égalisateur de Mitroglou, et surtout sur son non-recours à l'arbitrage vidéo, à l'instar d'un Adil Rami dubitatif.

Le VAR fait décidément parler... y compris quand il n'est pas utilisé. L'OM s'est incliné face au PSG ce dimanche (2-0), dans le classique servant de clôture à la 11e journée de Ligue 1. Mais les Olympiens ont cru égaliser à la 86e minute par Kostas Mitroglou, avant de voir l'arbitre annuler le but pour revenir à la faute de Kevin Strootman sur Marquinhos.

Faute... tout sauf évidente sur les images, qui montrent davantage une faute du Brésilien sur le Néerlandais. L'arbitre n'a pas fait appel à l'assistance-vidéo, ce qui laisse des regrets à Adil Rami. Après la rencontre, le défenseur marseillais rappelait les bonnes résolutions du corps arbitral en début de saison, avant de trouver leurs marques avec le VAR. 

"On a la chance d'avoir le VAR, il faut en profiter"

"On ne va pas cracher sur l'arbitrage, on a perdu, c'est comme ça. Mais on fait des réunions avec les arbitres en début de saison, rappelle Rami en zone mixte. Alors messieurs les arbitres, ça ne sert à rien ces réunions, à dire qu'avec le VAR, on va terminer l'action et regarder la vidéo. Aujourd'hui, ça n'a pas été le cas, il n'y a aucune faute sur l'égalisation à 1-1. Et je pense même qu'on peut faire quelque chose sur les trois dernières minutes. C'est décevant. On a la chance d'avoir le VAR, il faut en profiter." 

Sans remettre en cause la décision de l'arbitre à proprement parler ou l'annulation du but, le joueur de l'OM semble surtout regretter de ne pas l'avoir vu laisser l'action se poursuivre, avant de juger bon ou non de faire recours à l'assistance vidéo.

F.Ge, S.De, T.M