RMC Sport

OM: qui de Germain ou de Mitroglou apporte le plus à l'attaque marseillaise?

Kostas Mitroglou au Stade Vélodrome lors de OM-OL, le 18 mars 2018

Kostas Mitroglou au Stade Vélodrome lors de OM-OL, le 18 mars 2018 - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Longtemps critiqué pour son manque d'efficacité devant le but, Kostas Mitroglou enchaîne les bonnes performances depuis plusieurs semaines. Au point de pouvoir prétendre à une place de titulaire ce samedi à Dijon (17h) alors que son principal concurrent, Valère Germain, traverse une période un peu plus délicate.

C'est un casse-tête qui devrait préoccuper Rudi Garcia dans les jours à venir, et dès ce samedi pour le déplacement à Dijon (17, 31e journée de Ligue 1). Qui de Kostas Mitroglou, ou de Valère Germain, peut porter l'OM au sommet du classement en cette fin de saison? Alors que le Grec a entamé sa résurrection, le Français semble pour le moment toujours obtenir les faveurs de son coach. Tour d'horizon des principales différences entre les deux protagonistes.

Deux profils différents

S'ils prétendent tous les deux au même poste, les deux joueurs présentent des profils tout à fait différents. D'un côté, Kostas Mitroglou est un attaquant de surface pur, un buteur, un finisseur. Alors que Valère Germain dézone plus, et présente un profil qui pourrait se rapprocher de celui d'un meneur de jeu, donc plus complet. C'est ce dernier point qui semble avoir fait pencher la balance en faveur du Français dans l'esprit de Rudi Garcia ces dernières semaines mais l'entraîneur de l'OM apprécie de pouvoir compter sur un profil différent avec le Grec.

"Il comprend de mieux en mieux les caractéristiques de ses partenaires. Kostas a mis des buts importants. Le retour de l'attaquant de surface qu'est Kostas Mitroglou est une très, très bonne nouvelle pour les derniers matchs cette saison", a confirmé l'entraîneur phocéen cette semaine.

Des statistiques en demi-teinte pour les deux joueurs

Lorsque l'un des deux est en forme, l'autre traverse une période plus difficile. C'est le constat qui semble se détacher depuis le début de la saison entre les deux attaquants. D'un côté, Valère Germain a profité du début de saison pour s'imposer dans l'effectif, en marquant notamment trois buts lors du premier match de Ligue Europa du club au Vélodrome.

Mais le Français accuse une période plus difficile depuis quelques semaines, et n'a plus marqué depuis le 15 février et son doublé face à Braga, une nouvelle fois en Ligue Europa. Mitroglou, de son côté, après avoir attisé les critiques depuis son arrivée cet été et enchaîné les blessures, vit une véritable résurrection depuis sa performance à Toulouse (2-1) début janvier, lors de laquelle il a permis à son club d'accrocher les trois points.

En Ligue 1, les statistiques entre Germain et Mitroglou penchent en la faveur du Grec. Bien que le Français ait inscrit 6 buts et championnat, alors que Mitroglou en a inscrit un de moins, il faut rappeler que ce dernier a obtenu beaucoup moins de temps de jeu. Le Grec a participé à 21 matchs dans cette compétition, dont seulement 12 en tant que titulaire, alors que le Français en a joué 28. Au total, Germain enregistre plus de 1000 minutes de plus sur le terrain... Mitroglou n'a d'ailleurs pas été titularisé par Rudi Garcia en championnat depuis le 29 novembre et le déplacement à Metz.

Pas la principale préoccupation de l'OM selon Di Meco

Quelle que soit la concurrence entre Valère Germain et Kostas Mitroglou, le problème pour l'OM est ailleurs estime Eric Di Meco.

"Franchement pour moi le match à Dijon, ce n'est pas le problème Mitroglou-Germain, c'est le véritable tournant de la saison pour l'OM", a-t-il déclaré sur BFM Sport. "Je parle de tournant parce que s'ils font un résultat là-bas, ça signifiera qu'ils sont très forts mentalement et qu'ils peuvent aller au bout".

Que ce soit avec Germain ou Mitroglou, les Marseillais devront se dépasser pour aller chercher leur qualification en Ligue des Champions, eux qui vont vivre une lutte acharnée en Ligue 1 avec l'OL pour ce dernier strapontin.

C. P.