RMC Sport

OM: "Tout peut se passer en France", Villas-Boas croit encore au podium

André Villas-Boas a tenté de remobiliser les joueurs de l'OM après la défaite concédée ce samedi face à Monaco (3-1) lors de la 21e journée de Ligue 1.

Un temps prétendant au titre et lancé dans un joli duel avec le PSG, Lille et Lyon, l'OM a perdu du terrain depuis quelques semaines. Après la troisième défaite consécutive de son équipe, ce samedi face à Monaco (3-1), André Villas-Boas a rappelé que rien n'était fini en Ligue 1.

"C’est vrai que l’on est loin mais regardez… On était douze points devant le troisième la saison dernière et quand le championnat s’est arrêté le troisième était revenu à six points, a lancé le technicien portugais lors de son passage en conférence de presse. Cela veut dire qu’ici en France, regardez ce qu’il se passe avec Lens qui nous a battu et a ensuite perdu contre Nice, tout peut se passer."

Villas-Boas y croit malgré "des moments durs"

Désormais sixième du classement, l'OM accuse huit longueurs de retard sur l'OL et le podium du championnat. Une situation inconfortable mais qui n'altère pas la confiance d'André Villas-Boas pour la suite de la saison.

"On a une moyenne de points faible, neuf de moins que la saison dernière au même moment. Ce sont des moments durs mais j’espère que l’on va s’en sortir. En revanche, concernant l’objectif du club, il faut continuer à croire qu’à la fin de la saison cela puisse encore être jouable. Les confrontations directes arrivent maintenant. Ce samedi c’était la première, Monaco s’est un peu échappé et on doit continuer à insister. On n’a pas le choix."

Un calendrier compliqué pour l'OM

Incapable de gagner le moindre de ses quatre derniers matchs, l'OM va devoir gérer un calendrier difficile. Les prochaines semaines pourraient s'avérer décisives dans la course à l'Europe avec des matchs cruciaux contre d'autres équipes ambitieuses.

Dans une semaine, Rennes débarquera au Vélodrome avec l'espoir d'y faire un gros résultat. Dans la foulée, les Phocéens auront aussi à se méfier d'un déplacement périlleux à Lens face à de surprenants Sang et Or. Enfin, le Classique prévu le 7 février contre le PSG constituera probablement un tournant dans la saison de l'OM. D'ici-là, les protégés d'André Villas-Boas auront à coeur de retrouver la recette pour l'emporter en Ligue 1. Leur avenir européen en dépend déjà, maintenant il y a urgence.

JGL avec Clément Brossard