RMC Sport

OM: un entraîneur adjoint de Santos accuse Sampaoli d'avoir coulé le club

Membre du staff du Santos FC, Serginho Chulapa a regretté à la télévision brésilienne le départ du défenseur Luan Peres (26 ans) vers l'OM. Parce que le joueur est selon lui très bon, et parce qu'il rejoint en France Jorge Sampaoli, un coach qu'il ne porte pas dans son coeur.

C'est sans doute une bonne nouvelle pour l'OM: les supporters de Santos ne sont pas ravis, mais alors pas du tout, de voir leur défenseur Luan Peres (26 ans) les quitter pour rejoindre la cité phocéenne et le championnat de France. Et c'est visiblement pareil pour le staff du club brésilien.

>> Les infos mercato en direct

Invité lundi d'une émission TV locale, l'entraîneur adjoint Serginho Chulapa a ainsi déploré la perte d'un joueur majeur de l'effectif. "C'est selon moi le meilleur défenseur du pays, a expliqué l'ancien attaquant international. Un joueur spectaculaire. J'ai presque pleuré chez moi quand j'ai appris que ce vagabond de Sampaoli l'avait recruté..."

Un recrutement critiqué

Ce "vagabond" de Jorge Sampaoli? "C'est lui qui a fait couler Santos", a lâché Serginho Chulapa au sujet du coach de l'OM, avant de tacler le recrutement onéreux du technicien argentin lorsqu'il était sur le banc du club, en 2019.

"Santos s'est endetté de manière honteuse, a-t-il poursuivi. Le président et le vice-président sont en train de réparer ça peu à peu... Christian Cueva (un milieu offensif péruvien recruté à l'époque Sampaoli) est resté seulement deux mois et a demandé 35 millions de reals (6 millions d'euros, ndlr). Si je le retrouvais, je le tabasserais. Ce qu'il a fait à Santos est ignoble. Et tout ça à cause de Sampaoli. Le gars (Cueva) arrive, joue trois matchs et fait un procès. Il voulait juste aller en boîte de nuit."

Luan Peres, dont le transfert estimé à 4,5 millions d'euros n'a pas été encore officialisé, est arrivé lundi à Marseille et devrait signer un contrat de cinq ans. Il sera la septième recrue estivale après Gerson, Leonardo Balerdi, Konrad de la Fuente, Cengiz Ünder, Mattéo Guendouzi et Pau Lopez.

C.C.