RMC Sport

PSG: Al-Khelaïfi humilié, Emery moqué... les dessous de la mise à l'écart de "fenomeno" Ben Arfa

Dans une enquête à paraître ce mardi, France Football revient sur la mise à l’écart d’Hatem Ben Arfa au PSG. Le milieu offensif n’a plus joué depuis presque un an, et l’hebdomadaire révèle quelques épisodes qui ont conduit l’ancien de l’OL et de l’OM à cette situation.

Depuis le 5 avril 2017 et un quart de finale de Coupe de France remporté par le PSG à Avranches (4-0), Hatem Ben Arfa n’a plus jamais porté le maillot du club de la capitale en compétition officielle. Bientôt un an, donc, que le milieu offensif de 31 ans est mis à l’écart par son club, qu'il quittera cet été. Mais pourquoi un tel traitement réservé à l’ancien prodige du football français? France Football révèle ce lundi* quelques épisodes qui ont conduit à cette situation et qui semblent bien inspirés par le clan Ben Arfa. 

*Une enquête à paraître dans le France Football du mardi 3 avril

Le premier élément déclencheur serait lié directement à Nasser Al-Khelaïfi. Selon FF, Ben Arfa est l’auteur "d’une blague potache" vexant son président auprès du Cheick Tamin al-Thani, émir du Qatar, après un entraînement début avril 2017. L'histoire est connue, elle avait été confirmée par l'avocat de Ben Arfa au micro de RMC en septembre dernier: "L’émir assistait à l’entraînement de l’équipe et à la fin, il est allé le voir et il a même parlé dans la langue de l’émir pour le saluer. C’était tout à fait normal. Le président était à côté. Je crois qu’il y a eu une boutade de joueur, en disant « je vous vois, j’ai plus de mal à parler avec mon président », ce qui était le cas du reste. C’est tout."

Depuis ce jour, le patron parisien se serait alors juré de ne plus faire jouer son ancien protégé. Décidément très porté sur l’humour, Ben Arfa n’hésiterait pas non plus à imiter Unai Emery dans les vestiaires devant des coéquipiers hilares. Pas vraiment du goût d’un coach strict, et surtout rabaissé par son joueur après la fameuse "remontada" contre le Barça. Le gaucher aurait lâché à son entraîneur qu’il ne dépasserait jamais les 8es de finale de la C1, même avec la meilleure équipe du monde.

Dani Alves le surnomme "Fenomeno"

Poussé vers la sortie, notamment avec une amende de 100 000 euros infligée pour un stage manqué à Doha en raison officielle d'une gastro, Hatem Ben Arfa aurait pourtant le soutien total de ses coéquipiers. Surnommé "Fenomeno" par Dani Alves, l’ancien Niçois peut compter sur le soutien du latéral droit, qui aurait demandé au directeur sportif Antero Henrique et au coordinateur sportif Maxwell d'arrêter les misères réservées à Ben Arfa.

Selon la même enquête, Hatem Ben Arfa envisagerait de fêter jeudi prochain les 1 ab de son dernier match officiel en faisant livrer... des pizzas dans le vestiaires!

VIDEO. Hatem Ben Arfa annonce son départ du PSG

D.W