RMC Sport

PSG: ce que l’on sait sur les home-jacking chez Di Maria et les parents de Marquinhos

Le domicile d’Angel Di Maria a été cambriolé, ce dimanche, lors du match entre le PSG et Nantes au Parc des Princes (1-2). La famille du joueur argentin se trouvait à l’intérieur de la maison lorsque plusieurs individus s’y sont introduits. Les parents de Marquinhos ont également été victimes d'un home jacking. Des événements décrits comme "violents" selon des sources au sein du club parisien.

Leonardo est descendu précipitamment en bas des gradins du Parc des Princes. En pleine seconde période. Alors que le PSG et Nantes étaient en train de s’affronter sur le terrain, ce dimanche, le directeur sportif brésilien a échangé quelques instants avec Mauricio Pochettino. L’air soucieux. Dans la foulée, le coach parisien a remplacé Angel Di Maria. Avant de le raccompagner jusqu’aux vestiaires, en laissant son adjoint gérer l’équipe durant plusieurs minutes.

Pris en charge par le service de sécurité du club de la capitale, l’international argentin a alors appris que son domicile venait d’être cambriolé. En présence de sa famille et de ses enfants. Très choqué, le joueur de 33 ans a rapidement quitté le stade pour aller rejoindre ses proches.

L’incident a eu lieu dans la soirée. Plusieurs individus se sont introduits dans la maison de Di Maria, située en région parisienne. Un home-jacking décrit comme "violent" selon des sources au sein du club parisien. Vendredi dernier, l'Argentin a prolongé son contrat avec le PSG jusqu'en 2022.

Dans la nuit, une source policière a précisé à RMC Sport que "la femme du joueur et ses enfants étaient présents mais qu’il n’y aurait pas eu de face à face avec les cambrioleurs. La femme du joueur a été extrêmement choquée. Une crainte existait car les évènements venaient de se passer et qu’il y avait une peur d’une nouvelle confrontation avec les cambrioleurs".

Le préjudice est estimé à plusieurs centaines de milliers d'euros.En février 2015, Di Maria avait déjà été victime d’une tentative de cambriolage en Angleterre, alors qu’il évoluait à Manchester United. Un mois après avoir emménagé dans une nouvelle maison. El Fideo était en train de dîner avec sa famille lorsque plusieurs personnes avaient tenté d’entrer en forçant une porte arrière. Mais l’alarme s’était déclenchée et les agresseurs avaient finalement pris la fuite. Laissant Di Maria et sa famille sous le choc.

Une zone d’ombre reste à éclaircir sur le déroulé des évènements, initialement présentés comme "violents". Angel Di Maria a quitté le Parc des Princes très choqué, plongeant le staff dans une réelle inquiétude.

Le père de Marquinhos frappé au thorax et à la tête

Le domicile des parents de Marquinhos, situé dans le meme secteur, a également été cambriolé. Là encore, en leur présence et dans des circonstances "graves", avec séquestration selon cette meme source policière et confirmé dans l’environnement du PSG. Selon cette source policière, "plusieurs vols auraient été commis et un parent de Marquinhos aurait été séquestré de longues minutes". Une autre source évoque une durée de 30 à 40 minutes. Le père de Marquinhos a été violenté au thorax et à la tête.

Le choc est évidemment important aussi. Le préjudice est est estimé à plusieurs dizaines de millieurs d'euros. La famille de Marquinhos est en bonne santé ce dimanche soir et le capitaine brésilien a communiqué dans la nuit en expliquant "que personne n’a souffert et que tout le monde va bien".

La police judiciaire de Versailles mènne l'enquête pour faire la lumière sur ses événements, dont les joueurs parisiens n’ont été mis au courant qu’à la fin de leur match contre Nantes (1-2). "Il y a des situations extra-sportives qui vont au-delà du football. Il faut tenir compte de ça. Ce n’est pas une excuse, mais ça a amené une baisse d’énergie", a expliqué Pochettino après la rencontre. Le staff et les joueurs ont été choqués par ces évènements.

Alexandre Jaquin avec la rédaction