RMC Sport

PSG-Monaco: "Nous ne sommes pas au niveau de Lille, Lyon et du PSG", tempère Kovac

Tombeur du PSG (2-0) ce dimanche soir en clôture de la 26e journée de Ligue 1, Monaco revient à deux points du podium et pourrait même faire du titre un objectif. Mais Niko Kovac refuse de s'enflammer et pense d'abord à conforter la quatrième place.

Arrivé l’été dernier sur le banc de l’AS Monaco en remplacement de Robert Moreno, Niko Kovac a déjà réussi une sacrée performance : gagner ses deux confrontations face au PSG cette saison. Trois mois après une première victoire renversante à domicile (3-2), son équipe a remis ça dimanche soir en s’imposant au Parc des Princes (2-0) au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisée. Invaincus depuis plus de trois mois, les Monégasques ont de quoi être ambitieux.

Le podium n’est plus très loin et la lutte pour le titre pourrait bien devenir un objectif crédible dans les semaines à venir. Quatrièmes, ils ne comptent plus que deux longueurs de retard sur Paris, trois sur Lyon et sept sur Lille. Mais Kovac se veut prudent. Au moins publiquement. Son objectif est d’abord de distancer ses poursuivants.

"On doit augmenter l’écart entre nous et la cinquième-sixième place. Il nous reste encore quelques matchs. Si on a l’opportunité de se projeter sur le top 3, on le fera, mais nous ne sommes pas au niveau de Lille, Lyon et du PSG", a souligné l’entraîneur croate au micro de Canal+ après la rencontre.

"On ne change pas nos objectifs"

Tombeurs du PSG grâce à des réalisations de Sofiane Diop et Guillermo Maripan, Monaco a repris 12 points d’avance sur Lens (5e), et même 14 sur un quatuor composé de Metz (6e), Marseille (7e), qui compte un match en moins, Rennes (8e) et Montpellier (9e).

"On ne change pas nos objectifs, c’est de garder cette quatrième place. On progresse dans le bon sens mais nous ne sommes pas encore au niveau des trois devant. C’est une très bonne publicité que ce soit si serré en Ligue 1. C’est très intéressant pour tout le monde. J’espère que ça va durer jusqu’à la fin de la saison et qu’on verra un finish serré", a insisté Kovac en conférence de presse.

Si ses joueurs conservent la solidité affichée face aux Parisiens et leur efficacité sur le plan offensif, ils auront les armes pour viser au minimum une place sur le podium. La réception de Lille le 14 mars prochain permettra d’en savoir plus sur leurs ambitions. Avant ce rendez-vous important, ils accueilleront le Stade Brestois (28 février) et se rendront à Strasbourg (3 mars).

RR avec LT