RMC Sport

PSG-OM: expulsions, blessure... le choc qui ne réussit pas à Neymar

Depuis son arrivée au PSG, Neymar vit une histoire tourmentée lors des chocs face à l'OM et cela s'est encore vérifié dimanche soir avec une expulsion.

Le scénario de la première victoire de Marseille à Paris (0-1) depuis 2011 n'est pas seulement une nouveauté. Il confirme aussi une certaine tendance pour Neymar: le Brésilien vit ces chocs de manière tourmentée depuis son arrivée au club en 2017. La soirée de dimanche a confirmé les difficultés du Brésilien dans l'un des seuls chocs de la saison qui compte pour lui et Paris, trop esseulé sur son trône pour s'enthousiasmer chaque week-end. 

De retour à la compétition après avoir été testé positif au coronavirus, le Brésilien a trop voulu montrer les muscles pour punir les Marseillais, coupables à ses yeux d'avoir trop chambré après la défaite en finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich (1-0). Il ne l'a pas dit en ces termes mais son geste sur Dimitri Payet en première période a suffi comme explication. La suite fut un condensé de frustration, avec des tentatives repoussées par Mandanda, et de tension.

En fin de première période, il s'est accroché avec Alvaro Gonzalez, accusant ce dernier d'avoir proféré des insultes racistes à son égard. Le ton entre les deux hommes est monté tout au long de la seconde période. Le défenseur et l'attaquant ont beaucoup "échangé" en espagnol et, à ce petit jeu, le Marseillais a obtenu ce qu'il cherchait: faire dégoupiller l'ancien Barcelonais.

La star a réalisé une petite claque sur Gonzalez et devrait écoper d'une sanction importante pour ce geste. Il a été expulsé pour la troisième fois depuis son arrivée à Paris. Il l'avait été l'année dernière face à Bordeaux. Mais son premier rouge était déjà arrivé face à l'OM. C'était pour son premier choc lors de sa première saison. Le 22 octobre 2017, il avait marqué (2-2) avant de se faire expulser pour un deuxième carton jaune, consécutif à un geste d'humeur sur Lucas Ocampos. 

-
- © -

Il conserve un souvenir aussi douloureux de son deuxième choc face à l'OM. En février 2018, le Brésilien s'était blessé à la cheville (fracture du métatarse) après un duel avec Bouna Sarr lors d'une large victoire parisienne (3-0). Il avait laissé ses partenaires à dix mais avait surtout manqué toute la fin de saison, dont le 8e de finale de Ligue des champions perdu face au Real Madrid. Il n'avait pas repris avec le PSG pour garder une chance de disputer la Coupe du monde 2018 avec le Brésil. 

-
- © -

Cela s'était mieux passé en octobre 2018. Très en jambes ce soir-là, il avait l'un des grands acteurs du succès parisien au Vélodrome (0-2) avec notamment une passe décisive. Une nouvelle blessure au pied lui avait fait manquer le match retour. Il avait également raté la seule confrontation avec les hommes d'André Villas-Boas la saison dernière (4-0) en raison d'une blessure contractée avec le Brésil. Onze mois après ce nouveau rendez-vous manqué, il a semblé accorder une grande importance à ces retrouvailles. Mais cela ne s'est pas bien passé.

dossier :

Neymar

NC