RMC Sport

PSG: que se passe-t-il avec Lassana Diarra ?

Rarement utilisé dans la rotation opérée par Thomas Tuchel depuis le début de la saison, Lassana Diarra est apparu à seulement trois reprises en Ligue 1. Au PSG comme de son côté, on laisse la porte ouverte à un départ cet hiver. Diarra est sous contrat jusqu’au 30 juin prochain.

Il y a des silences qui peuvent faire mal. Le 27 octobre dernier, alors que Thomas Tuchel était une nouvelle fois relancé sur la possibilité de recruter un milieu défensif au mercato hivernal, il avait expliqué sa volonté sans trop d'ambiguïté. 

Tuchel a fait du n°6 une priorité du mercato

"Oui, le numéro 6, c’est une priorité pour le mercato hivernal. C’était une priorité lors du dernier mercato et ça l’est toujours. C’est dangereux d’utiliser toujours Adrien (Rabiot, ndlr) et Marco (Verratti). C’est trop si on joue seulement avec deux joueurs à ce poste. On doit avoir un troisième au top niveau pour jouer en 4-3-3 ou avoir trois joueurs d’axe. C’est nécessaire." Avant d’ajouter Marquinhos à son développement: "Ça dépend aussi de Marquinhos. Je suis encore convaincu qu’il peut jouer 6."

Plutôt à son avantage dans une défense à trois

Pas un mot sur Lassana Diarra pourtant toujours au club. Le milieu de terrain français, en fin de contrat à l’issue de la saison, avait pourtant été un élément important de la préparation parisienne cet été. Thomas Tuchel avait alors encensé son joueur durant la tournée asiatique à Singapour.

"C'est un plaisir d'avoir des joueurs comme lui, vous le voyez dans son attitude, il a joué pour de grands clubs. Aujourd'hui, le fait de jouer avec trois défenseurs pour la saison n'est pas une priorité mais de savoir quel joueur donnera le meilleur de lui-même pour aider l'équipe, quelles compétences ils ont, comment intégrer les nouveaux joueurs...Son premier match en tant que défenseur central face au Bayern a été bon. Il peut jouer à plusieurs postes. On ne décidera pas maintenant."

A l’époque la question était plutôt de savoir comment utiliser Lassana Diarra. Et non de savoir si l’ancien joueur du Real Madrid avait sa place dans l’effectif du PSG. L’Allemand avait souvent placé son joueur dans un rôle de premier relanceur dans une défense à trois. Un rôle parfaitement exécuté par Marquinhos contre Liverpool (2-1), mercredi, en Ligue des champions. Depuis, Lassana Diarra, c’est quatre matches toutes compétitions confondues. Plus aucun depuis le 20 octobre et la réception d’Amiens (5-0).

Un rôle important dans le vestiaire

En privé, Lassana Diarra ne se fait plus beaucoup d’illusion. Son aventure avec le PSG doit se terminer, au plus tard, le 30 juin prochain. A 33 ans, l’international français (34 sélections) se retrouvera alors sans contrat. Pourtant, de l’aveu de plusieurs membres du staff parisien, le Français garde un état d’esprit irréprochable.

"Ça a été dur à accepter pour lui en début de saison, explique un proche du groupe. Ça s’est vu à l’entraînement où 'Lass' était devenu très nerveux. Mais une fois que le club a été plus clair avec lui, en lui annonçant clairement sa place dans l’effectif, les choses se sont calmées. Et depuis, il joue son rôle de grand frère avec perfection dans le vestiaire." Jusqu’à participer à des réunions importantes. Après l’affaire du retard d’Adrien Rabiot et Kylian Mbappé à Marseille, Thomas Tuchel a décidé de réunir les deux joueurs, avec Thiago Silva, le capitaine, et… Lassana Diarra.

Un choix sportif de la part de Thomas Tuchel

Une discussion franche entre les quatre hommes pour réussir à passer outre cet évènement. La présence du Français démontre l’importance de ce dernier dans le vestiaire. "Il est très proche des 'Français' et de Kylian Mbappé, poursuit un proche du groupe. Il est le confident, le conseiller direct, de beaucoup d’entre eux."

La Chine ou la MLS comme future destination?

Au Paris Saint-Germain, on explique qu’il n’y a aucune mise à l’écart et que c’est simplement un choix sportif de la part de Thomas Tuchel. Un départ cet hiver n’est donc pas à exclure. Lassana Diarra ne se prend pas la tête, si une bonne opportunité financière arrive de Chine ou de Major League Soccer (Etats-Unis), le Français se laisse une porte ouverte.

Et ce n’est pas le PSG qui empêchera une possible transaction. Mais c’est aussi une ouverture qui oblige Paris à se montrer actif sur le marché des milieux de terrain. Si ce poste est toujours une priorité, le PSG pourrait se pencher sur plusieurs profils différents.

Loïc Tanzi