RMC Sport

PSG: Tuchel s'explique pour l’absence de Di Maria contre Manchester United

Thomas Tuchel est revenu ce vendredi sur la non-titularisation d’Angel Di Maria lors de la victoire du PSG à Manchester United (3-1), en Ligue des champions. L’entraîneur allemand a confirmé ne pas avoir sanctionné le milieu offensif argentin.

Furieux lors de son remplacement contre Leipzig (1-0) puis utilisé en sortie de banc face à Bordeaux (2-2), Angel Di Maria n’a pas joué la moindre minute lors de la victoire du PSG à Old Trafford contre Manchester United (3-1) en Ligue des champions. Soucieux de désamorcer toute polémique, Thomas Tuchel a fait le point sur la situation de l’Argentin ce vendredi en conférence de presse.

Tuchel: "On a choisi Moise Kean pour sa force physique"

A la veille du déplacement à Montpellier lors de la 13e journée de Ligue 1, l’entraîneur allemand a démenti à demi-mots toute sanction contre le milieu offensif, simplement victime d’un choix tactique. 

"C’est seulement une décision sportive. On a choisi une attaque à trois avec des attaquants qui cherchent la profondeur. La force d’Angel, c’est de partir du côté pour repiquer vers l’intérieur avec son pied gauche. Ce n’était pas notre plan, a lancé le technicien face à la presse. On a eu le plan de chercher la profondeur et d’attaquer dans le dos de Telles et Maguire. On a choisi Moise Kean pour sa force physique et ce ne sont pas les caractéristiques d’Angel. C’est la seule chose."

Di Maria garde la confiance de Tuchel

Remplaçant contre les Red Devils, Angel Di Maria n’en reste pas moins l’un des cadres de Thomas Tuchel. Hormis ses absences pour cause de coronavirus ou suspension, le joueur de l’Albiceleste (104 sélections) a débuté dix matchs sur onze possibles cette saison avec le PSG. La preuve d’une belle confiance de la part de son entraîneur, qui a reconnu voir comme "une option" un éventuel replacement dans l’entrejeu.

"Il a été fort durant les derniers matchs, il a été décisif mais c’est comme ça. C’était un choix très difficile car j’aime beaucoup Angel et je lui fais grandement confiance. Je le laisse normalement toujours jouer mais pour le plan d’attaquer dans le dos et dans la profondeur, ce ne sont pas ses caractéristiques, a encore expliqué le coach parisien. Il est plus fort dans les demis espaces mais ce n’est pas ce que l’on cherchait. On a commencé avec trois attaquants. A la fin, c’était un peu dommage car au moment où je voulais le faire entrer à la place de Kylian, il y a eu la blessure d’Abdou Diallo."

>> La Ligue 1 est disponible via l’offre RMC Sport-Téléfoot

JGL