RMC Sport

Rennes: Genesio demande à Camavinga de "régler sa situation"

A deux semaines de la fin du mercato, l'avenir d'Eduardo Camavinga est toujours aussi flou. Et pour Bruno Genesio, l'entraîneur du Stade Rennais, le jeune milieu français a tout intérêt à se décider rapidement.

Il a été annoncé à Manchester United et au PSG. Mais alors que la fin du mercato approche (31 août), Eduardo Camavinga est toujours en Bretagne. Sans vraiment savoir où il sera dans un peu plus de deux semaines. Comme annoncé par RMC Sport dès le mois de mai, le jeune milieu de terrain français (18 ans) a fait savoir à ses dirigeants qu’il ne comptait pas prolonger, et que sa priorité était de rejoindre Paris.

Réponse du président rennais Nicolas Holveck, en juillet, dans le RMC Football Show : "Tout est toujours ouvert, soit pour un départ éventuel, soit pour le prolonger. C’est le gros dossier en cours. Il ne partira pas pour rien. Nous avons eu beaucoup d’échanges, mais rien n’est fait dans un sens ou dans l’autre. Fixer un prix limite sur ce marché atypique, ce serait un peu présomptueux. Ce qui est sûr, c’est qu’il a une certaine valeur et une valeur certaine." Résultat, ce dossier s’éternise, sans avancée significative, et le joueur paraît quelque peu perturbé par cette situation.

"Il faut se mettre à sa place"

Titulaire dimanche dernier face au RC Lens (1-1), pour la première journée de Ligue 1, il a rendu une copie décevante, se montrant pour le moins discret dans l’entrejeu. "J’ai trouvé que sa première période était plutôt correcte. Il a récupéré des ballons, il s’est projeté, il a proposé des solutions. A l’image de l’équipe, c’était un peu moins bien en seconde période. Mais vous savez, un joueur de foot est avant tout un homme. Tout ce qu’il a comme émotions en dehors du terrain a un impact sur ses performances. Il ne peut pas en être autrement. Encore plus chez un joueur qui n’a que 19 ans, et on l’oublie parfois", a réagi Bruno Genesio, ce vendredi, en conférence de presse, à deux jours de se déplacer à Brest. Pour l’entraîneur breton, Camavinga a tout intérêt à se positionner rapidement au sujet de son avenir.

"Je pense que beaucoup de choses se passent dans sa tête. Il ne peut pas exprimer son potentiel, qu’il n’a pas perdu. Parfois il y a des choses au niveau de la tête qui font que les jambes sont moins bien. Je ne suis pas là pour faire des cadeaux, je suis là pour faire une équipe compétitive. Il a montré des signes positifs à l’entraînement. Il est capable de performer malgré tout ce qui se dit autour de lui. Son match n’a pas été catastrophique comme j’ai pu le lire", a appuyé Genesio. Pour Rennes, la crainte est bien sûr de le voir partir libre, à l’issue de son contrat, en juin 2022.

"La seule explication aujourd’hui c’est qu’il doit régler sa situation, a conclu Genesio. Tant qu’il sera un petit peu entre les deux… Il faut se mettre à la place de ce joueur de 18 ans, devenu international, qui ne sait pas aujourd’hui s’il va rester ou partir. C’est difficile à gérer. Ce qui règle les problèmes, c’est le terrain. La difficulté, c’est que les jeunes joueurs sont vite confrontés à tout ça."

RR avec Xavier Grimault