RMC Sport

Rennes-PSG: tensions entre supporters après la rencontre

Des supporters du Stade Rennais et du PSG ont cherché à en découdre ce dimanche, après la victoire du club breton contre Paris (2-0) lors de la neuvième journée de Ligue 1.

Il fallait malheureusement s’y attendre, compte tenu des événements de ces derniers jours. Après le vol d’une bâche du kop rennais par des supporters du PSG, de vives tensions ont éclaté ce dimanche aux abords du Roazhon Park après la victoire de Rennes contre Paris (2-0).

Selon l’antenne locale du journal Ouest-France et comme RMC Sport peut le confirmer, des ultras des deux équipes ont cherché à en découdre dans la rue après le match de la neuvième journée de Ligue 1. L’intervention rapide des forces de l’ordre a permis d’éviter à la situation de dégénérer.

Les ultras parisiens ont chambré pendant le match

Sans pour autant que l’implication des fans parisiens dans le vol d’une bâche du RCK soit confirmée, leur comportement pendant le match Rennes-PSG a semblé accréditer cette hypothèse. Une banderole "alerte enlèvement bâche RCK" a ainsi été déployée dans le parcage visiteur du Roazhon Park.

De la même manière, les supporters franciliens ont entonné des chants hostiles à leurs homologues bretons pendant de longue minutes au son des "Elle est où ta bâche ?". Un comportement moqueur qui clairement renforcé le sentiment d’exacerbation des ultras rennais.

Un commerce vandalisé, les cars provisoirement bloqués

L’après-match ne s’est finalement pas terminé par une violente bagarre mais un commerce situé à proximité de l’enceinte rennaise a été vandalisée pendant le moment de tensions. Après avoir été bloqués au stade, les cars des supporters parisiens ont finalement quitté le Roazhon Park sous une grosse protection policière aux alentours de 16h20.

Avant la rencontre, Bruno Genesio avait exprimé son incompréhension quant au maintien du déplacement des supporters du PSG.

"Je suis assez surpris de voir que les supporters parisiens sont autorisés à venir, avait indiqué le technicien samedi en conférence de presse. Quand je lis que ceux de Marseille ne vont pas à Lille ou que ceux de Lyon ne vont pas à Saint-Etienne, compte tenu du contexte général du football français actuellement, et vu ce qui se serait passé par rapport au contexte entre les Parisiens et les Rennais, je suis un peu surpris de voir que les Parisiens ont été autorisés à venir pour ce match."

Les incidents de ce dimanche après-midi n’ont pas été loin de donner raison à l’entraîneur rennais. Heureusement, la situation n’a pas totalement dégénéré.

JGL avec XG