RMC Sport

Riolo : "Le PSG écrase tout"

-

- - RMC Sport

Retour sur la18e journée de Ligue 1.

Nos deux équipes « Ligue des champions » s’affrontaient donc dans le choc de la journée. Le PSG débute fort, très fort. Bon pressing et récupération haute. Di Maria en meneur, Ibra en 9 et pas ailleurs. Deux buts en 20 minutes et la sensation que ça va tourner en raclée. Paris joue court, long, tout est bon. L’OL est d’abord passif, organisé en 4-5-1 avec Grenier et Cornet qui, sur les côtés, tentent de densifier le milieu. Mais rien ne fonctionne et l’OL est dépassé. Et puis, une frappe lointaine cadrée de Ferri fait but. Trapp commet une boulette, une de plus. Ça fait beaucoup non ? C’est rare un gardien qui en fait autant en cinq mois de compétition.

Ce fait de jeu regonfle l’OL. Plus présents, les Lyonnais offrent enfin une vraie réplique au PSG. Lyon est enfin plus haut sur le terrain. Et dans le début de la seconde période, la tendance perdure. Un peu. Mais l’OL a beau être un adversaire plus présentable, il reste néanmoins mené. Et il ne crée pas assez de jeu pour revenir. Paris gère, s’agace parfois de ne pas être aussi dominateur qu’au début. Mais quand il joue juste, le PSG est imparable. Au terme d’un beau mouvement collectif, Cavani boucle le match. 3-1. Encore une fois, Di Maria est passeur. Plus que le joueur du côté droit, c’est lui le meneur de jeu de ce PSG. Finalement, le PSG s’impose logiquement, facilement, tranquillement. L’OL n’a rien fait, si ce n’est arrêter d’être ridicule à la 25e minute. Au final ça fait 5-1. L'idée de départ que ça donnerait une raclée était juste.

Le tirage au sort de l’Euro nous avait mis en joie. On pensait grosse compétition, beaux matches. La soirée L1 était même passé inaperçue. Et puis, le dimanche est arrivé. La réalité de notre championnat est revenue comme une claque dans la tronche. Monaco-Sainté, un péno, 1-0, l’ASM poursuit sa remontée. Rien à ajouter tant la misère du match fut grande. Franchement, est-ce exagéré ? Est-ce être trop critique, tout voir en noir que de dire à quel point ce match entre deux « gros » de notre L1 fut nul ? Je ne sais plus quoi dire. Je suis prêt à tout entendre.

OM-Gazélec et Angers-Bordeaux n’ont pas relevé le niveau. J’ai bien fait de dire que l’OM prendrait 7 points sur 9 avant la trêve. Pour l’instant, c’est 2, au mieux 5... Le GFC et le SCO arrivent de L2 et affichent un niveau similaire à deux européens ! OK. Mieux, le « Gaz » est l’une des plus fortes équipes du moment en L1 ! C’est délirant. Le jeu de l’OM est pauvre. Il n’y a rien au niveau collectif. On attend une accélération de Cabella ou de N’Koudou. On attend que la défense ne se déchire pas. Voir jouer Mendy et penser à l’année dernière…

Sinon, on a aussi vu Quintero marquer. On a vu Lille enchaîner. Antonetti va bientôt passer pour un crack. Il a rapproché le LOSC de la zone Europe. Mais si, tout est possible voyons. Avec Balmont, Mavuba et Obbadi au milieu, Benzia, Boufal et Bauthéac devant, n’en doutons pas, l’équipe n’a rien à envier aux autres. Avec un bon état d’esprit, une dynamique et une vraie discipline tactique (je parle pas de fond de jeu, n’exagérons rien) on marche sur la L1.