RMC Sport

Riolo : ‘‘Tout le monde a gagné !’’

Daniel Riolo

Daniel Riolo - DR

Bilan après la 38e et dernière journée de Ligue 1...

Beaucoup de buts mais peu de suspense dans cette dernière journée. On a bien constaté que Lorient et l’OM étaient des clubs amis mais ça n’a pas suffi. En Bretagne, Monaco, légèrement bousculé sur la fin, a tranquillement géré son match. A un moment, je me suis même dit que l’ASM avait plus à craindre de l’arbitre que de son adversaire. Rien n’a donc bougé dans le haut du classement et franchement, tout cela est assez logique. Le titre, c’est pour le PSG. C’est réservé. Qu’il tergiverse ou pas, comme en première partie de saison. Qu’on croit ou non à l‘accident, ça ne change rien. Ça fait juste parler dans les salons, mais au final l’écart est trop grand.

Pour les autres, il ne s’agit pas d’être résigné. Il faut juste ne pas se faire un monde du résultat contre Paris. Si je dis ça, c’est pour l’OM. Leader à la trêve, Marseille a longtemps espéré mieux que cette quatrième place. Et je ne crois pas que ce soit en janvier/février, quand l’OM a été moins bien, que le recul s’est amorcé. Le passage à vide pouvait encore être surmonté. Non, je crois que c’est autour du match face à Paris que l’OM a chuté.

L’OM n’est alors qu’à deux points et va se faire une montagne de cette rencontre. Les médias annoncent le tournant. Combien d’experts annoncent le succès de l’OM ? Il ne s’agit pas ici de dire que l’OM ne devait pas y croire. Surtout pas. Je dis simplement que l’événement a été mal abordé et que la défaite a eu des conséquences lourdes. Mentalement, le groupe a sombré et s’est mis à « flotter ». Le vestiaire est devenu gruyère, les têtes se sont dispersées. La réaction a en gros été : « On bosse autant pour ça » ? En plus ce soir-là, Bielsa avait tenté un coup ! Raté. Les médias se sont déchaînés, les joueurs ont douté, de tout.

Aulas, what else ?

Derrière, l’OM a connu trois défaites. Fatales. Marseille peut nourrir des regrets mais assurément se satisfaire de cette quatrième place. Je maintiens que le club n’était pas prêt pour un marathon de matches cet été pour viser les poules de la Ligue des champions ! Vous avez vu les adversaires possibles ? Il faut être ambitieux mais ne pas péter plus haut que son cul ! L’OM a besoin de calme, de remettre le club à l’endroit à tous les niveaux, avant de revenir en LDC. Y aller pour faire comme la dernière fois, à quoi bon ? Et qu’on arrête avec cette enveloppe des 30 millions. Foutaise. L’OM en a fait quoi la dernière fois ?

Lyon est donc resté devant, Monaco a déboulé. L’OL aussi a cru au titre mais de façon plus calme. Aulas a tout pris sur lui et Lyon a terminé tranquillement en assurant une deuxième place épatante. L’OL a réalisé une saison à rendre heureux n’importe quel supporter. Le club avance et va revenir en LDC. Loin du début de saison honteux (Astra), l’OL est heureux et s’affiche comme un vrai club, uni, autour du boss pour faire la fête à St Trop’ dès le lendemain de la J38 ! Aulas, what else ?

A l’ombre évidemment, Monaco a terminé sur le podium. Logique vu l’effectif et le sérieux du travail du coach. Ça et le quart de LDC, tout le monde est heureux. Jardim a donc fait taire les critiques, pour l’instant car notre « franchouille du foot » est prête à le flinguer à nouveau si ça devait mal tourner dès cet été… Tout le monde est content, donc. Sainté cinquième, c’est du classique. Il faudrait juste un peu de neuf maintenant. Derrière, c’est également la satisfaction qui domine. A Bordeaux, à Montpellier… partout. Même les clubs qui descendent devaient s’y attendre non ? Toute cette joie étalée partout. Ça me donne presque envie de retomber dans l’écriture positive de la L1, comme au mois d’août dernier…