RMC Sport

Riolo : "Un PSG bien terne et un samedi animé…"

-

- - -

Retour sur la première partie de la 10e journée de Ligue 1.

A défaut d’être souvent passionnant sur le terrain, le samedi peut parfois offrir des soirées animées. Ça a commencé par une victoire arrachée par Saint-Etienne à Lorient (1-0). Un match terne, pauvre techniquement, tactiquement, sans engagement… Un classique L1. On a forcément un peu pensé à Christian Gourcuff en assistant à un tel spectacle. A Loïc Fery aussi. Le président de Lorient, celui qui sait tout, qui sait comment marche le foot parce que c’est comme n’importe quel business, qu’il dit. Avec ses traders, il manie les millions. Une fois, il en a perdu 250 sur un mauvais coup. Alors Lorient, en L1, en L2, du jeu ou pas, c’est bien le cadet de ses soucis. Dixième, Sainté est revenu dans le haut grâce à un tir de Lemoine. Il en faut peu dans notre championnat.

Dans le même temps, Lille s’éloigne. Et dire que pour une fois, contre Guingamp, Lille a bien joué ! Un jeu offensif, des attaques et paf, le braquage ! Ça devrait servir de leçon à Girard. Un match bouclé, fermé et un but sur corner, c’est bien assez.

A Nice, tout avait commencé par la bêtise : l’interdiction de montrer des symboles corses dans le stade. Et ça s’est terminé par la sauvagerie. Un type de Bastia montre un drapeau corse et le terrain est envahi. La surenchère de la bêtise. Parce que les supporters qui se sont déchainés vont dire qu’ils ont été provoqués. C’est le coup classique chez les Ultras. « On nous a provoqués, alors faut pas s’étonner hein ! » Affligeant.

La veille, c’est l’arbitrage de Lens-PSG qui avait été jugé affligeant. Dans ce match, on a pu mesurer ce que signifie l’arbitrage dans le foot. Et pourquoi la vidéo est hors propos, à moins de changer la nature profonde de ce sport. Si on s’en tient à la règle stricto sensu, Nicolas Rainville n’a pas commis d’erreur. Il a tout vu et tout ce qu’il a puni est la réponse à une règle. Un décorticage vidéo lui donne raison sur tout, si on s’en tient à la règle.

Seulement voilà, le foot, ce n’est pas ça. Et Nicolas Rainville est un arbitre d’une nullité crasse. Arrivé en L1 suite aux affaires louches qui ont gangrené notre pauvre arbitrage français, il avait auparavant sévi en L2. Je le connais depuis ses débuts et il a toujours été nul. Il ne comprend rien au jeu, à la psychologie et surtout n’interprète rien. Il applique comme une machine. Pire, tel un petit fonctionnaire de la pire espèce, il aime faire du zèle. Il aime se faire remarquer.

Avant son minable show au Stade de France, on avait vu un PSG encore une fois peu inspiré. Pas de jeu, une tactique confuse, un engagement très moyen. Tout part en vrac en ce moment au PSG. Avec quelle équipe, le club va aller à Nicosie mardi ? Pourquoi autant de blessés ? Pourquoi la préparation a-t-elle autant été bâclée ? Qui va serrer les boulons ?

Daniel Riolo Journaliste