RMC Sport

Saint-Etienne - Rennes : les tops et flops

Benoit Costil

Benoit Costil - AFP

Saint-Etienne et Rennes se sont quittés sur un score de parité (1-1), ce dimanche au terme d’un match sans relief. Les Bretons avaient pourtant ouvert le score mais se sont fait rejoindre, comme ils ont pris l’habitude ces dernières semaines.

Les tops

Pedro Henrique

Son accélération a causé des soucis à la défense stéphanoise. Malgré des choix pas toujours judicieux au moment de lâcher le ballon, le Brésilien a ouvert le score pour Rennes d’un but inscrit du pointu. Il avait aussi été le Rennais le plus dangereux en envoyant une frappe flottante et vicieuse difficilement repoussée par Stéphane Ruffier (22e). Remplacé par Ousmane Dembélé (70e).

Le coaching de Galtier

Avec la Ligue Europa et ce match de L1 à Lille mercredi, Christophe Galtier avait (lui) une bonne raison pour faire tourner son effectif. Face à l’inefficacité de ses joueurs, l’entraîneur des Verts n’a pas tardé à revoir ses plans en lançant Neal Maupay, beaucoup plus actif et dangereux que Nolan Roux mais aussi Valentin Eysseric, qui a pris la place de Renaud Cohade. L’ancien Niçois n’a pas tardé à faire fructifier son entrée en jeu en transformant le penalty de l’égalisation, son deuxième cette saison, pour son quatrième but. Il aurait même pu offrir la victoire aux siens sur un coup franc lointain à la trajectoire folle qui a heurté le poteau droit du but rennais (87e).

Rennes voyage bien

Avant-dernière équipe à domicile (9 pts, deux victoires seulement), le Stade Rennais brille loin de ses bases. Depuis leur défaite à Bastia lors de la première journée (1-2), les Rouge et Noir sont invaincus à l’extérieur. Ils ont étendu leur série d’invincibilité à huit matches et porté leur total de points à 14 loin du Roazhon Park. Ce qui a fait la cinquième meilleure équipe en déplacement derrière le PSG (26 points), Monaco (18), Angers (16) et Nice (15).

Les flops

Nolan Roux

Déjà transparent mercredi à Lille, l’attaquant stéphanois s’est mué en fantôme ce dimanche. Treize ballons touchés seulement, aucune situation de frappe, l’ancien Brestois n’a offert aucune solution à ses soutiens, Hamouma ou Monnet-Paquet, qui l’ont cherché… en vain. Remplacé dès l’heure de jeu par Neal Maupay (60e), qui s’est créé une occasion six minutes après son entrée en jeu…

Sylvain Armand

Sur le fil du rasoir en début de match, le défenseur rennais est à l’origine de l’égalisation stéphanoise en concédant le penalty pour une faute sur Romain Hamouma. S’il apporte sa sérénité par son placement, le défenseur de 35 ans apparait beaucoup moins souverain dans les duels en un contre un et quand le jeu s’accélère. Cela s’était déjà vu face à Hatem Ben Arfa il y a un mois et demi face à Nice (défaite 1-4). Cela s’est répété ce dimanche soir face à Romain Hamouma. L’ancien Parisien a même perdu son habituel sang froid en invectivant le quatrième arbitre après le penalty. Ce qui lui a valu un carton jaune (79e).

Rennes ne sait pas tenir le score

Pour la troisième fois lors des quatre derniers matches, Rennes a mené au score et n’a pas réussi à conserver son avantage. Comme face à Bordeaux (2-2) et à Reims (2-2), les Bretons se sont éteints alors qu’ils avaient le sort du match entre leurs mains. Une incapacité à conclure qui se ressent au classement avec une seule victoire lors de leurs 12 derniers matches de L1 (pour 8 nuls et 3 défaites).

Les notes de Saint-Etienne

Ruffier (4)
Malcuit (4,5)
Bayal (4,5)
Perrin (5)
Polomat (4)
Lemoine (4,5)
Cohade (4,5)
Pajot (5)
Hamouma (5,5)
Roux (2)
Monnet-Paquet (5)

Les notes de Rennes

Costil (6)
Danzé (5)
Mendes (5,5)
Armand (4)
M’Bengue (4,5)
Fernandes (5)
André (5,5)
Pedro Henrique (6)
Quintero (5)
Baal (4,5)
Sio (4)

NC