RMC Sport

Sarabia, Radonjic, Lecomte, Diony… ça donne quoi, les prêtés de Ligue 1 à l'étranger?

Pour les faire progresser, mieux les vendre, ou tout simplement pour faire de la place dans l'effectif, plusieurs joueurs de Ligue 1 ont été prêtés l'été dernier dans des clubs étrangers. Et forcément, tous ne connaissent pas la même réussite en dehors de l'Hexagone.

Alphonse Areola, un retour dans l’ombre (du PSG à West Ham)

6 matchs, 540 minutes de jeu (3 clean sheets)

Salué pour ses performances dans les buts de Fulham la saison passée, malgré la relégation des Cottagers, le gardien français – sous contrat jusqu’en 2023 avec le PSG – a eu droit à un nouveau prêt à Londres, du côté de West Ham. Où il a retrouvé un rôle de doublure, derrière le Polonais Lukasz Fabianski. Utilisé en Ligue Europa et en League Cup, Areola n’a pas encore joué en Premier League. Mais difficile d’inverser la tendance, vu le très bon début de saison des Hammers.

Pablo Sarabia, pari réussi (du PSG au Sporting)

15 matchs, 1003 minutes de jeu (3 buts, 4 passes)

Son prêt au Sporting en fin de mercato estival avait pu surprendre, dans la mesure où il était quand même intégré à la rotation du PSG, mais Pablo Sarabia a l’air de s’épanouir avec le club lisboète. Titulaire indiscutable avec le co-leader du championnat portugais, l’Espagnol enchaîne aussi les matchs de Ligue des champions, où il a inscrit deux buts contre Besiktas. Et ce n’est pas fini, puisque le Sporting a réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1 en écartant Dortmund.

Nemanja Radonjic en salle d’attente (de l’OM à Benfica)

6 matchs, 260 minutes de jeu (1 but)

Pas toujours satisfait de son utilisation (ou de sa non-utilisation) à l’OM, NR7 avait à cœur de se montrer sous le maillot de Benfica, après une expérience mitigée au Hertha Berlin. Pour le moment, c’est raté. Très peu utilisé en début de saison, le Serbe a été gêné par plusieurs pépins physiques, et il est actuellement à l’infirmerie.

Dario Benedetto est repassé sur le banc (de l’OM à Elche)

12 matchs, 554 minutes de jeu (2 buts, 1 passe)

En situation d’échec à l’OM, l’attaquant argentin a été prêté courant août à Elche, un club qui appartient… à son agent. Titulaire en début de saison avec l’actuel 17e de Liga, Benedetto avait inscrit deux buts courant octobre contre le Celta Vigo et l’Espanyol, mais a dernièrement dû se contenter d’entrées en fin de parties. Pire, il n’est pas sorti du banc lors des deux derniers matchs.

Kevin Strootman sur courant alternatif (de l’OM à Cagliari)

11 matchs, 732 minutes de jeu

Si les contours financiers de son prêt sont assez flous, l’OM espérait donner de l’exposition à son plus gros salaire en le prêtant de nouveau à un club de Serie A. Jusqu'à présent, ce n’est pas une grande réussite. Le Néerlandais est régulièrement utilisé par Cagliari, mais il a été freiné par quelques blessures musculaires, et apparait la plupart du temps en souffrance, comme le reste de son équipe. Dernièrement, la presse sarde évoquait même un potentiel départ cet hiver. A suivre.

Benjamin Lecomte en stage d’observation (de Monaco à l’Atlético)

0 match

Barré par Alexander Nübel à Monaco, le gardien tricolore a été envoyé à l’Atlético pour compenser le départ d’Ivo Grbic à Lille. S’il était évident que l’ancien Montpelliérain n’allait pas faire sauter l’excellent Jan Oblak, on pouvait l’imaginer disputer quelques rencontres "secondaires", de temps à autre. Mais pour le moment, rien. Pas une seule fois Diego Simeone n’a fait appel à lui. La Coupe d’Espagne pourrait être sa seule occasion de se montrer.

Loïs Diony dans une situation étrange (d’Angers à l’Etoile Rouge)

17 matchs, 843 minutes (3 buts, 3 passes)

Après une première saison décevante à Angers (5 buts en 38 apparitions), l’ancien Stéphanois a tenté une aventure plus "exotique" en partant à l’Etoile Rouge de Belgrade. Un prêt qui aurait pu lui permettre de jouer la Ligue des champions, sauf que le club serbe s’est fait sortir au 3e tour préliminaire par le surprenant Sheriff Tiraspol. Diony doit donc se contenter du championnat serbe et de la Ligue Europa. Alors qu’il était absent des deux derniers matchs de l’Etoile Rouge, son entraîneur Dejan Stankovic s’est livré à une déclaration étonnante la semaine passée, expliquant ne pas pouvoir compter sur son attaquant "pour des raisons qui n’appartiennent qu’à lui". Autant dire que l’histoire pourrait vite se compliquer…

Les autres : Ozkacar, Pedro Ruiz, Léa Siliki, Pellegri…

Acheté par l’OL à l’été 2020 mais utilisé une seule fois en équipe A la saison passée, le jeune défenseur turc Cenk Ozkacar enchaine les matchs avec Louvain, actuel 13e du championnat belge. Récupéré au Real Madrid par l’OM en août, et envoyé dans la foulée à Nimègue, aux Pays-Bas, l’attaquant espagnol Pedro Ruiz est dernièrement revenu de sa blessure aux croisés, et a pu faire ses trois premières apparitions en Eredivisie.

Du côté des Rennais, James Léa Siliki doit se contenter d’un rôle de remplaçant à Middlesbrough (Championship), tandis que Yann Gboho a retrouvé le sourire et du temps de jeu avec le Vitesse Arnhem (Pays-Bas), où il a marqué trois buts en 20 apparitions. En Suisse, le Niçois Andy Pelmard s’est imposé dans la défense du FC Bâle. Tout comme le latéral droit de Bordeaux Raoul Bellanova, prêté avec option d’achat à Cagliari. Italie toujours, le Monégasque Pietro Pellegri n’a fait que quatre petites apparitions avec l’AC Milan. L’attaquant néerlandais de Reims, Kaj Sierhuis, est installé à la pointe de l’attaque du Heracles Almelo en Eredivisie (10 matchs, 2 buts), tandis que son "coéquipier" en Champagne, Rafik Guitane, est dans la rotation du CS Maritimo au Portugal. Championnat dont l'un des meilleurs buteurs n'est autre que le Lensois Simon Banza, auteur de 7 réalisations (et même 10 TCC) avec Famalicao.

C.C.